Une employée se coince l'avant-bras dans une machine

Une employée d'une industrie de Cowansville a subi de graves blessures lorsque son avant-bras s'est retrouvé coincé dans une machine qu'elle nettoyait. La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) enquête pour déterminer la cause de cet accident.
La travailleuse âgée de 26 ans à l'emploi de Planchers Appalaches s'affairait mardi matin à nettoyer une applicatrice, un appareil servant à appliquer une teinture, lorsque son avant-bras s'est retrouvé pris entre les rouleaux, explique Marie-France Roulier, communicatrice à la Direction régionale de Saint-Jean-sur-Richelieu/Longueuil­ à la CNESST. 
Des collègues de travail lui ont prodigué les premiers soins et l'ont transportée à l'hôpital Brome-Missisquoi-­Perkins de Cowansville. La jeune femme a été transférée au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke pour soigner ses blessures­. Sa vie n'est pas en danger. 
Les policiers de la Sûreté du Québec se sont rendus sur les lieux de l'accident et ont protégé la scène jusqu'à l'arrivée des inspecteurs de la CNESST. L'accès à la machine a été interdit tant que l'employeur ne remettra pas une procédure de travail jugée sécuritaire par l'organisme voué à la santé et à la sécurité des travailleurs. 
Les inspecteurs poursuivent leur travail pour établir les causes et les circonstances de l'accident. « Les inspecteurs sont à amasser les informations pour savoir ce qui s'est produit », explique Mme Roulier.