La centaine de pompiers dépêchés sur les lieux de l'incendie par une température glaciale ont dû trimer dur pour maîtriser les flammes.

Une douzaine de personnes à la rue

Un violent incendie a complètement ravagé l'Hôtel Bedford, situé sur la rue de la Rivière, hier. Une douzaine de personnes qui y résidaient en permanence se sont retrouvées à la rue par une température glaciale, alors qu'une centaine de sapeurs ont dû travailler d'arrache-pied pour circonscrire le brasier.
Les flammes auraient pris naissance au sous-sol, vers 16h45. Incommodé par la fumée, un des chambreurs qui se trouvait à l'intérieur aurait sonné l'alarme, indique le maire de la municipalité, Yves Lévesque, qui suivait de près les opérations des sapeurs depuis le tout début.
Dès leur arrivée sur les lieux, les pompiers ont constaté que l'embrasement était généralisé. «C'est une bâtisse qui est presque centenaire. C'est très vaste et il y a des boiseries un peu partout. Ça a pris comme un feu de paille, mentionne-t-il. Déjà à 17h, le feu sortait par les corniches.»
Marc-André Deshaies, un résidant de Bedford qui habite tout près de l'immeuble incendié, a été ahuri par l'intensité des flammes. «C'est clair qu'il ne restera pas grand-chose de tout ça. On pouvait voir la fumée et le feu de très loin tellement ça brûlait, dit-il. Il y avait des pompiers partout. Ils ne l'ont certainement pas eu facile à cause du froid.»
Tous les détails dans notre édition de lundi