La Cabane à Chat organise une collecte de contenants consignés au IGA Daigneault et fils à Cowansville, le samedi 17 octobre.
La Cabane à Chat organise une collecte de contenants consignés au IGA Daigneault et fils à Cowansville, le samedi 17 octobre.

Une dernière activité de financement pour la Cabane à Chat

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Après une année difficile, la Cabane à Chat organise sa dernière collecte de fonds de l’année le samedi 17 octobre. L’argent amassé servira à poursuivre la mission de l’organisme, qui vient en aide aux félins abandonnés sur le territoire de Brome-Missisquoi et de Shefford.

Des bénévoles seront présents au IGA Daigneault et fils (1532, rue du Sud) à Cowansville de 8h à 14h pour récolter canettes et bouteilles consignées.

«S’il se met à tomber des cordes, on va être là moins longtemps. Nous sommes comme les chats : l’eau, on n’est pas fort là-dessus», indique la présidente de l’organisme, Sylvie Lussier, qui compte sur cet événement pour financer ses activités. Tous leurs événements à l’horaire ayant été annulés, Mme Lussier espère que «les gens seront très généreux, parce qu’on va retenir notre souffle pour un petit bout».

Les chats abandonnés ou errants qui sont récupérés par la Cabane à Chat sont d’abord examinés des moustaches à la queue par un vétérinaire, aux frais de l’organisme, puis placés en famille d’accueil le temps de leur trouver un nouveau foyer permanent.

Familles d’accueil recherchées

Tel qu’anticipé, la fermeture des chalets et des campings pour l’hiver a fait exploser la demande et l’organisme a été contraint de refuser des félins dans le besoin, faute d’avoir assez de familles d’accueil pour les héberger. Sylvie Lussier profite donc de l’occasion pour inviter les gens dans la région de Granby qui seraient intéressés à s’impliquer à se manifester. «Ça aiderait beaucoup», souligne-t-elle.

Des bénévoles iront à la rencontre des candidats pour s’assurer que l’environnement de la maison est adapté pour les «petits protégés» de la Cabane à Chat. «On essaie de trouver des familles non-fumeuses le plus possible», précise Mme Lussier.

Les rendez-vous médicaux des animaux sont gérés par l’organisme, qui les prend en fonction de l’horaire de la famille et qui récupère la facture. La famille doit toutefois s’acquitter des frais pour la litière et la nourriture de l’animal le temps qu’il est sous leur toit.