Karine Lévesque et France Lucas, résidentes de la rue de l’Iris à Granby, ont été choquées et désolées de l’ampleur de la coupe d’arbres qui s’est faite dans le boisé à l’arrière de leur copropriété.
Karine Lévesque et France Lucas, résidentes de la rue de l’Iris à Granby, ont été choquées et désolées de l’ampleur de la coupe d’arbres qui s’est faite dans le boisé à l’arrière de leur copropriété.

Une coupe d’arbres qui dérange dans la rue de l’Iris

Des résidents de la rue de l’Iris disent vivre dans un îlot sauvage au cœur de la ville de Granby, à un jet de pierre du Lac Boivin et adossés à un petit boisé fréquemment visité par des chevreuils. Grande a été leur surprise après le départ des élagueurs embauchés par Hydro-Québec, qui ont retranché une douzaine de pieds à la forêt pour en dégager les fils électriques en laissant sur place les branches coupées.

Les rebuts d’arbres sont restés au sol après la coupe du mercredi 24 juin, qui s’est faite sur environ 600 pieds de long. Les résidents avaient été avisés quelques jours d’avance afin qu’ils déplacent leur véhicule, mais aucune date de retour ne leur a été transmise, attisant leur mécontentement. «Cela fait quand même plusieurs jours, dénonce la présidente de la copropriété du 428 rue de l’Iris, France Lucas. Je n’en revenais pas, j’étais certaine qu’ils allaient juste couper un arbre ici et là...»

Samedi, les branches et les troncs jonchaient toujours le sol.

L’un des résidents a préféré ne pas attendre le retour de l’entreprise d’élagage et a déjà commencé à faire du ménage pour dégager de nouveaux accès pour emprunter les sentiers qui sillonnent le boisé.


« Ils ont tout laissé ça là et on ne peut plus y aller »
France Lucas, résidente de la rue de l'Iris

«Nous sommes très écologiques, nous faisons attention à la nature. On comprend qu’Hydro-Québec doit tailler les arbres, mais cette coupe-là est vraiment large», déplore la résidente Karine Lévesque.

Du côté de l’entreprise, on assure que ces coupes d’arbres sont normées par Hydro-Québec et sont réalisées de la même manière partout au Québec. La suite des travaux devrait se faire au courant de la semaine, nous dit-on.