Alysson Gince (au centre), représentante de J’entreprends la relève, en compagnie des deux coordonnateurs du projet cowansvillois, Claudia Airoldi et Olivier Cantin

Une coop pour combattre le décrochage scolaire

Le décrochage scolaire est une préoccupation pour plusieurs. Quelques actions ont été faites pour le contrer et la Ville de Cowansville en ajoute une en lançant la Coop J’entreprends mon été. L’organisme J’entreprends la relève, anciennement appelé Jeunes entreprises Haute-Yamaska, s’installe au sein de cette municipalité afin de développer ce nouveau projet.

Cet organisme offre depuis quelques années un programme sur l’économie et l’entrepreneuriat dans différents établissements scolaires de la région. Cet été, les élèves de l’école secondaire Massey-Vanier auront ainsi l’opportunité de développer leur côté entrepreneurial tout au long de la saison grâce à cette initiative.

Sylvie Beauregard, mairesse de Cowansville, est ravie de l’arrivée du projet dans la région. « On est contents d’offrir cela aux jeunes, c’est une belle opportunité pour eux ».

Dès sa proposition, le conseil municipal voulait s’impliquer rapidement dans ce projet afin d’y donner vie. L’objectif principal est le développement des aptitudes entrepreneuriales des étudiants telles que l’autonomie, la persévérance et le leadership, en donnant la chance à des adolescents de mettre sur pied et d’offrir leur propre entreprise de service à la communauté de Cowansville.

La coop de services pourra accueillir 15 jeunes âgés de 12 à 17 ans qui offriront notamment des services de gardiennage, de la tonte de pelouse et des promenades d’animaux en échange d’une rémunération.

Le Fonds Étudiant, la Caisse populaire Desjardins de Cowansville et la Ville sont les principaux partenaires du programme. Le Fonds Étudiant, qui parraine 101 projets pour les jeunes à travers la province, s’assurera du salaire et de la formation des coordonnateurs. Ces derniers, Olivier Cantin et Claudia Airoldi, proviennent de la Faculté d’administration de l’Université de Sherbrooke.

Première à Cowansville

C’est la première fois que Cowansville reçoit une coopérative d’initiation à l’entrepreneuriat collectif. Bien l’initiative en sera à ses débuts, les facteurs de réussite sont en place, selon Alysson Gince, qui fait partie de l’organisme J’entreprends la relève.

Les deux prochaines étapes arrivent à grands pas. Le recrutement sera fait à la fin du mois de mai. Ceux qui seront sélectionnés passeront une entrevue vers la fin juin. Ensuite, les adolescents pourront amorcer leur expérience enrichissante pour les huit semaines suivantes.

Si les 15 postes disponibles ne sont pas pourvus, les autres jeunes de la région pourront s’inscrire et tenter leur chance. Cependant, il serait très étonnant que ce soit le cas. Selon Hélène Paré, agente de promotion de l’entrepreneuriat coopératif jeunesse, qui accompagne 19 autres projets du genre en Montérégie, les inscriptions seront comblées d’ici peu.

Ce programme permet de valoriser les apprentissages que ce cheminement permet. Les étudiants seront aux commandes et c’est eux qui seront responsables du projet. Alors, dès la première semaine, il va y avoir un lancement officiel fait par les jeunes. Tout l’aspect marketing sera fait par ces derniers, afin de les préparer à leur saison estivale formatrice.