La nouvelle politique de participation citoyenne adoptée lundi par la Ville de Granby est déjà mise à l’essai. Une consultation est lancée sur l’allure que pourrait prendre un nouveau skatepark.
La nouvelle politique de participation citoyenne adoptée lundi par la Ville de Granby est déjà mise à l’essai. Une consultation est lancée sur l’allure que pourrait prendre un nouveau skatepark.

Une consultation lancée, sitôt la politique de participation citoyenne adoptée

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
La nouvelle politique de participation citoyenne adoptée lundi par la Ville de Granby est déjà mise à l’essai. Une consultation est lancée sur l’allure que pourrait prendre un nouveau skatepark.

Une campagne de communication sera prochainement mise en œuvre pour rejoindre les jeunes et les inviter à s’exprimer sur le sujet, a avancé le maire Pascal Bonin, à l’issue de la récente séance du conseil municipal.

« On met tout sur la table. Ça va être avec les jeunes, les gens et la Ville qu’on va décider de l’emplacement et du type d’installations. C’est ce qu’on veut explorer avec la politique de participation citoyenne », a-t-il fait valoir. 

Le maire est toutefois clair : le projet souhaité ne vise pas l’aménagement d’installations intérieures pour la pratique de planche à roulettes, même si des demandes en ce sens ont été formulées. Les coûts de cette option sont trop élevés. 

« On préfère regarder le projet extérieur qui est réalisable à très court terme, plutôt qu’un projet intérieur dont on va parler pendant des années, mais qui ne se réalisera pas », dit-il. 

Bonification

La politique de participation citoyenne adoptée par les élus a entre autres pour objectifs « d’améliorer les pratiques de consultations publiques » pour bonifier des projets à l’étude et de « soutenir l’engagement citoyen en fournissant des informations accessibles, transparentes et claires, acheminées à l’aide de différents moyens de communication ». 

« C’est une politique qui va évoluer. (...) C’est un work in progress. Il va y avoir des bons coups et des erreurs. Mais on veut tenter cette approche-là », affirme le maire Bonin. 

La population ne sera toutefois pas sondée sur tous les enjeux, précise-t-il. 

« On commence avec le skatepark. C’est intéressant parce que les jeunes sont très ouverts. On veut voir ce que ça va donner comme type de projet. Et on veut faire évoluer la politique. Entre le premier jet et ce que ça va être dans trois, quatre ou cinq ans, ça risque d’être très différent », estime Pascal Bonin.  

« Ce qu’on veut, c’est favoriser un débat équilibré et respectueux permettant l’expression de différents points de vue », relève pour sa part la conseillère municipale coresponsable du projet, Julie Bourdon. 

Son homologue à la table du conseil qui a aussi œuvré à l’élaboration de la politique, Jean-Luc Nappert, se réjouit du travail réalisé. « La consultation va nous permettre de recevoir les commentaires ou les propositions de la population. Il reviendra ensuite à la Ville de décider de les appliquer ou non en tenant compte des processus déjà établis », dit-il.

«C’est une politique qui va évoluer», a dit le maire Pascal Bonin, lors de l’adoption par les élus de la politique de participation citoyenne.

Depuis un an

L’élaboration de cette politique, annoncée en novembre 2019, s’inscrit dans la foulée de la planification stratégique 2018-2022 de la Ville. 

Un sondage en ligne et téléphonique, auquel plus de 500 personnes ont participé, a été réalisé en cours de route pour mesurer l’opinion et les habitudes de la population. Des groupes de discussion, constitués de citoyens et de membres du personnel de la Ville, ont aussi été organisés pour détailler les attentes et les préoccupations de chacun.   

« Notre conviction est que de travailler ensemble permet de prendre des décisions plus éclairées tout en développant le sentiment d’appartenance à la communauté », dit le directeur général de la Ville, Michel Pinault. 

Le plan d’action qui accompagne la politique prévoit notamment qu’un comité de suivi sera créé. L’adresse courriel questions@granby.ca, activée durant la pandémie pour les séances du conseil à huis clos, sera maintenue afin de permettre à la population de s’adresser au conseil municipal à distance. Le service de clavardage sur le site Internet continuera d’être offert. Des processus de suivi et d’amélioration continue à l’interne seront aussi mis en œuvre. 

Pour consulter la politique de participation citoyenne : https://granby.ca/documents/44311/177936/POL-Participation-citoyenne-octobre2020.pdf