Malgré la violence de l’impact et les importants dommages causés à son véhicule, la conductrice a repris la route.
Malgré la violence de l’impact et les importants dommages causés à son véhicule, la conductrice a repris la route.

Une conductrice soupçonnée d’ivresse au volant évite le pire

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Une jeune femme soupçonnée d’avoir pris le volant avec les capacités affaiblies par l’alcool est passée à un cheveu de plonger dans la rivière Mawcook, jeudi matin, quand sa voiture a violemment percuté un garde-fou.

La Granbyenne âgée de 23 ans roulait sur la route 137 lorsqu’elle a perdu la maîtrise de sa voiture à la hauteur du 10e rang. Elle a quitté la route et frappé un garde-fou. «Elle a failli se retrouver dans la rivière», explique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

Malgré la violence de l’impact et les importants dommages causés à son véhicule, elle a repris la route. Alertés de l’accident, considéré comme un délit de fuite, les policiers ont rapidement localisé la conductrice qui avait réussi à parcourir «une bonne distance», explique l’agent Rousseau.

Une jeune conductrice a failli plonger dans la rivière Mawcook après avoir embouti un garde-fou sur la route 137 à Granby.

Les policiers l’ont arrêtée et l’ont conduite au poste de police. La jeune femme a refusé de se soumettre à l’alcootest, ce qui lui a valu la suspension immédiate de son permis de conduire pour une période de 90 jours. Elle a ensuite été transportée à l’hôpital pour soigner des blessures mineures.

Des accusations criminelles seront déposées ultérieurement contre elle.

Le ministère des Transports a été dépêché sur les lieux du délit de fuite pour vérifier l’état du garde-fou.