En sachant à l’avance quelles portes ils peuvent visiter pour avoir des bonbons, la tournée d’Halloween sera beaucoup plus efficace.
En sachant à l’avance quelles portes ils peuvent visiter pour avoir des bonbons, la tournée d’Halloween sera beaucoup plus efficace.

Une carte interactive pour la collecte de bonbons

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
La fête d’Halloween, célébrée en pleine pandémie, sera particulière cette année. Pour permettre aux vagabonds costumés d’établir un itinéraire efficace, Sarah Jolicoeur, une résidente de Saint-Basile-le-Grand, en Montérégie, a pris sur elle de recenser les résidences qui offriront des friandises aux petits fantômes, princesses, vampires et superhéros effectuant la tournée des bonbons en créant des cartes interactives de quelque 370 municipalités de la province.

L’idée de concevoir des cartes interactives à l’aide de l’outil Google Maps est née du désir de Sarah Jolicoeur d’offrir des bonbons aux enfants de son quartier. Or, comme sa résidence se trouve dans une courbe difficilement visible de l’une ou l’autre des deux extrémités de la rue, et que peu de ses voisins décorent pour la Fête de l’horreur, elle souhaitait trouver une manière efficace de faire connaître ses intentions aux familles. «J’avais peur de rester prise avec mes bonbons!», confie-t-elle.

Elle a d’abord songé à installer une affiche plus loin dans son quartier, mais celle-ci n’aurait pas survécu aux intempéries. Finalement, la solution technologique s’est imposée d’elle-même.

En dix jours, soit depuis qu’elle a partagé son initiative sur les réseaux sociaux, et jusqu’à vendredi soir, la jeune femme a cumulé tout près de 7000 entrées réparties dans de nombreuses municipalités. Elle les a traitées à raison d’une centaine d’inscriptions à l’heure durant ses temps libres et a pu compter sur l’aide précieuse de son amoureux et de leur maman respective.

«C’est beaucoup de travail, reconnaît l’étudiante, mais c’est tellement pertinent. Ça va permettre à la population de savoir dans quelles rues se donneront le plus de bonbons sans avoir à faire le tour de la ville.»

«Si tu vois que la prochaine rue compte plus de points rouges que de points verts, tu n’as pas besoin de la marcher au complet inutilement», ajoute-t-elle.

L’idée de concevoir des cartes interactives à l’aide de l’outil Google Maps est née du désir de Sarah Jolicoeur d’offrir des bonbons aux enfants de son quartier. Selon des statistiques colligées par celle-ci, il y aura des sucreries offertes par 77% des maisons inscrites.

Chaque entrée compte une adresse et l’intention, ou non, de ses occupants de distribuer des friandises aux enfants. Selon le fait qu’il y aura don de bonbons ou non, la résidence sera identifiée par un point vert (oui) ou un point rouge (non).

«La particularité, cette année surtout, c’est qu’il y a des gens qui décorent leur maison pour l’Halloween, mais qui ne donneront pas de bonbons, explique Mme Jolicoeur. En s’inscrivant, ils peuvent faire savoir à leurs voisins qu’ils ne veulent pas que personne aille sonner chez eux.»

Selon des statistiques colligées par l’instigatrice des cartes, il y aura des sucreries offertes par 77% des maisons inscrites.

Les cartes sont répertoriées par municipalité, en ordre alphabétique, sur un Google Doc disponible sur le site de Mme Jolicoeur.

Si l’idée a suscité un grand enthousiasme, Mme Jolicoeur ignore encore si elle répétera l’expérience l’an prochain.

GRANBY

GATINEAU (incluant Masson-Angers)

QUÉBEC (incluant Val-Bélair, Sillery, Loretteville, Charlesbourg, Saint-Émile et L’Ancienne-Lorette)

SHERBROOKE (incluant Rock Forest et Saint-Élie)

TROIS-RIVIÈRES (incluant Sainte-Marthe-du-Cap, Saint-Étienne-des-Grès et Pointe-du-Lac)

CHCOUTIMI