Nathalie Clermont souhaite déloger le libéral Pierre Breton dans Shefford en portant les couleurs conservatrices.

Une candidate brigue l’investiture conservatrice dans Shefford

À quelques mois des élections fédérales, Nathalie Clermont tente de se tailler une place dans les blocs de départ. L’ex-résidante de Granby estime que les astres sont alignés pour déloger le libéral Pierre Breton dans Shefford.

Nathalie Clermont a décidé de suivre les traces de son conjoint, François Bellemarre, qui était dans les rangs pour représenter le Parti conservateur dans Brome-Missisquoi. Il s’est finalement incliné devant Bruno Côté. « La politique, c’est un beau défi que je veux relever. Dans la dernière année, je me suis beaucoup impliquée au niveau du Parti conservateur. Ça m’a permis d’apprendre à connaître plusieurs personnes dans l’exécutif régional. Et c’est vraiment une belle organisation », a-t-elle indiqué.

Lorsqu’on lui demande ce qui fait d’elle une bonne candidate pour représenter les gens de la circonscription de Shefford, Mme Clermont répond sans hésiter. « De par mon métier, j’ai la santé et le bien-être des gens à cœur, a dit la dentiste qui réside à Bromont depuis près de 25 ans. J’ai résidé à Granby durant 10 ans et j’y suis toujours très attachée. Je pense que je peux amener un grand plus pour les citoyens. »

Perceptions

Questionnée à propos des valeurs conservatrices qui la rejoignent le plus, la candidate met l’environnement en tête de liste. « Je suis certaine que le parti va sortir un très bon plan en environnement. Je suis conservatrice de longue date. Et pour moi, c’est la formation du gros bon sens. »

Parmi les principaux dossiers chauds dans la région, elle évoque la pénurie de main-d’œuvre et l’immigration. De plus, ayant un fils dans les Forces armées canadiennes, elle est d’avis qu’il faut « encourager davantage les jeunes à aller dans ce milieu ».

Et comment perçoit-elle le chef Andrew Scheer ? « Je crois que c’est un excellent chef. Pour l’avoir rencontré à quelques reprises, je le vois comme un homme sincère. Qui ne sourit pas juste devant les caméras. Je crois à sa philosophie et je suis persuadée que c’est un homme de parole. »

Et pourquoi les conservateurs ont-ils ce qu’il faut pour renverser les libéraux, principalement au Québec ? « Depuis le début de son mandat, Justin Trudeau ne fait que multiplier les scandales. Les libéraux ne font que dépenser des milliards. On ne fait que s’endetter sans avoir de résultats intéressants pour la population. Je crois que les conservateurs réussiront à mettre de l’ordre dans les finances, à baisser la dette tout en investissant aux bons endroits. Et c’est ce que les Québécois veulent. »