La collision entre la camionnette et le train s’est produite peu avant 11 h 30 entre les chemins Magenta et Fordyce, à Brigham.

Une camionnette heurte un train à Brigham

Deux automobilistes s’en sont certainement tirés à bon compte mercredi, alors que la camionnette Ford Ranger dans laquelle ils circulaient a heurté un train traversant la route 139, à la hauteur de Brigham. La collision s’est produite peu avant 11 h 30 entre les chemins Magenta et Fordyce, un secteur où sont entreposées de nombreuses citernes de gaz propane.

« Pour l’instant, ce qui est envisagé, c’est que le conducteur n’aurait pas vu que les lumières étaient allumées en bordure de la voie ferrée. Mais les circonstances sont toujours sous enquête », a mentionné la sergente Aurélie Guindon, porte-parole pour la Sûreté du Québec. 

Le conducteur de la camionnette, un résident de Dunham, en est sorti indemne. Sa passagère a quant à elle été transportée à l’hôpital. « On ne parle pas de blessures graves », a précisé la sergente Guindon. 

Une employée de la Central Maine and Quebec Railway (CMQ) a confirmé que le train impliqué dans la collision appartient bien à l’entreprise. Il n’a toutefois pas été possible d’obtenir plus de détails, notamment en ce qui concerne le contenu du convoi ferroviaire. Notons que la division Sherbrooke du réseau exploité par la CMQ relie Brigham et Lac-Mégantic. 

En se déplaçant sur les lieux de la collision, les représentants de La Voix de l’Est ont constaté que la chaussée était glissante par endroits, y compris dans la route 139.

Vers midi, la camionnette — dont la partie avant a été complètement démolie sous l’impact — se trouvait toujours de travers dans la chaussée. Le train était également visible quelques centaines de mètres plus loin à l’est.

Des files de véhicules se sont rapidement formées dans les deux directions. Les policiers de la Sûreté du Québec ont néanmoins été en mesure de retirer les débris dans l’une des deux voies, permettant ainsi une circulation en alternance. 

Une dépanneuse s’est ensuite amenée pour libérer complètement le chemin.

Vers midi, le camion se trouvait toujours de travers dans la chaussée. Le train était également visible quelques centaines de mètres plus loin à l’est.