Nicolas Baron (deuxième à partir de la gauche) estime que la bourse de 5000 $ pourrait accélérer la mise en marché de son mousseux à l’érable.

Une bourse pour le Domaine du Cap d'Acton Vale

L’entreprise agricole le Domaine du Cap d’Acton Vale a été la première lauréate locale du gala visant à reconnaître l’innovation en agriculture. Son propriétaire est reparti de Sorel-Tracy jeudi dernier avec une bourse de 5000 $. Un bon coup de pouce pour accélérer la diversification des produits offerts par l’érablière.

L’entreprise acéricole basée à Acton Vale a été choisie parmi les six finalistes du nouveau gala agricole organisé conjointement entre les MRC de Pierre-de-Saurel et celle d’Acton pour son projet de créer un vin mousseux à partir de produits de l’érable.

« Nous avons toujours élaboré de nouveaux produits, ça fait partie de la tradition de l’entreprise, mais ça représente tout de même des dépenses », souligne le propriétaire, Nicolas Baron, rejoint vendredi.

L’entrepreneur travaille à l’élaboration d’un vin mousseux, semblable au Prosecco italien, mais dans une version à l’érable. « Je collabore avec un œnologue, mais il n’y a pas de raisins qui entrent dans le processus. On réfléchit à une méthode pour créer les bulles, mais ça va rester 100 % érable », explique M. Baron.

La bourse reçue lors de la soirée à Sorel-Tracy permettra au Domaine d’accélérer le processus de création de ce nouveau vin. « Ça pourrait nous permettre de le mettre en marché jusqu’à un an plus tôt. Ça signifie également des profits un an plus tôt », ajoute-t-il.

Au niveau local, l’entreprise était en compétition aux côtés de cinq autres projets portés par des entreprises de la MRC d’Acton dont le Gîte des oies, les fermes Mécis, MK et fils, Silvercrest ainsi que le vignoble Côte Champlain.

Chaque MRC avait son propre jury pour évaluer les finalistes. Du côté d’Acton, la bourse a été décernée en fonction de l’importance qu’elle aurait dans la réalisation du projet, de la capacité du projet à répondre aux besoins de l’entreprise ainsi qu’à son degré d’innovation.

La MRC de Pierre-de-Saurel décernait quant à elle des « bourses d’accompagnement de la relève agricole ». Ce sont les entreprises Légumes du père et La ferme du barbu qui ont remporté le prix.

Changer l’agriculture

Pour le directeur du développement économique de la MRC d’Acton, René Pedneault, la collaboration entre les deux MRC était une nécessité pour relancer l’ancien gala de la relève agricole qui était en « perte de vitesse » dans les dernières années.

« Nous avons choisi de le faire conjointement parce que la réalité agricole des deux MRC se ressemble. Le monde agricole est en évolution et nous avons besoin que la relève essaie de nouveaux créneaux. Nous voulions que la bourse ait un impact réel dans les projets de l’entreprise », souligne M. Pedneault.

Le directeur du développement économique annonce que la MRC sera dotée d’une seconde bourse pour l’édition 2020 du gala. Si les critères exacts restent à préciser, ce deuxième prix devrait cibler davantage l’innovation dans l’agriculture traditionnelle.

Les entrepreneurs intéressés pourront envoyer leur candidature dès l’automne prochain.