La baignoire a  été déposée dans son entrée de cour.

Une baignoire dans la cour du maire d'Abercorn!

Toute une surprise attendait Robert Nadeau à son retour à son domicile, samedi. Le maire d'Abercorn a découvert... une baignoire dans son entrée de cour.
«Ça me fait ni chaud ni froid. Mais c'est un peu cheap. [...] Je trouve ça niaiseux», a lancé M. Nadeau lorsque La Voix de l'Est l'a contacté, hier après-midi.
Le premier magistrat d'Abercorn n'a pas tardé à établir un lien entre cet incident et une récente annonce du conseil municipal. Dans la dernière édition d'Info Abercorn, un feuillet municipal distribué à la population, l'administration demandait, en ce début de printemps, aux citoyens de porter une attention particulière à la propreté de leur entrée de cour.
Selon l'hypothèse du maire, le dépôt d'une baignoire pourrait être interprété comme une geste de protestation venant d'un citoyen «récalcitrant».
Pas inquiet
S'il a cru bon d'informer ses collègues conseillers de sa curieuse découverte, M. Nadeau ne s'en inquiète pas outre mesure. Il repousse d'ailleurs l'idée d'y donner suite en déposant une plainte.
«Ça va bien avec la population en général. Il n'y a pas vraiment eu de tentatives d'intimidation», estime le maire, entré en fonction après les élections municipales de 2013.
Ce dernier explique toutefois que la propreté dans les cours constitue un sujet sensible depuis belle lurette à Abercorn.
M. Nadeau compte se débarrasser de la baignoire lors de la prochaine cueillette mensuelle des gros rebus.