Un deuxième point de vente de drogues a été démantelé en moins d’une semaine à Granby. Cette fois-ci, c’est un appartement de la rue Principale qui était dans la mire des policiers.

Une autre perquisition au centre-ville de Granby

Les policiers de Granby font la vie dure aux trafiquants de drogue. Un deuxième point de vente de stupéfiants a été démantelé en moins d’une semaine au centre-ville

Cette fois-ci, un appartement de la rue Principale était dans la mire des policiers, qui ont saisi du cannabis, de l’argent et une arme prohibée.

Les membres du groupe tactique d’intervention de la Sûreté du Québec sont débarqués dans l’appartement de la rue Principale sur le coup de 5 h 30. Les policiers avaient reçu des informations qui laissaient croire que le logement situé au deuxième étage servait de point de vente de stupéfiants. 

« C’est une enquête qui a débuté en décembre dernier concernant du va-et-vient important », précise Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. 

Lors de la perquisition, les policiers ont découvert du cannabis en quantité suffisante pour déposer des accusations de trafic de drogues. Un bâton télescopique, considéré comme une arme prohibée, près de 1000 $ en argent et des équipements servant au trafic de stupéfiants ont été saisis. 

Les policiers ont eu recours à l’aide du maître-chien de la SQ pour fouiller le logement. Un homme de 20 ans et une femme âgée de 18 ans ont été arrêtés sur les lieux. Le duo, qui n’est pas connu des policiers, a été interrogé. La jeune femme a été remise en liberté et aucune accusation ne sera déposée contre elle pour l’instant. Son acolyte a été libéré, mais il devra se présenter au tribunal le 5 avril prochain pour être accusé de possession et de trafic de cannabis. 

Deuxième perquisition

Ce point de vente de stupéfiants est le deuxième à être démantelé en moins d’une semaine au centre-ville de Granby. Moins d’un kilomètre sépare les deux adresses. Les policiers ont perquisitionné un appartement de l’avenue du Parc, jeudi dernier, où ils ont saisi des comprimés de méthamphétamine et de morphine, du cannabis, du haschisch et des cigarettes de contrebande. Un homme de 52 ans, Denis Imbeau, a été accusé dans cette affaire. 

La saisie réalisée dans le logement de la rue Principale n’a aucun lien avec celle réalisée la semaine dernière, précise toutefois le service de police.