Les usagers de l’Estriade et les automobilistes doivent redoubler de prudence à cette intersection de la route 112.

Une autre étude commandée pour l'Estriade

Le croisement entre la piste cyclable l’Estriade et la route 112 sera-t-il un jour sécurisé ?

La MRC de la Haute-Yamaska a récemment commandé une nouvelle étude visant à revoir les solutions pour rendre le passage des usagers de l’Estriade moins périlleux à cet endroit.

Pourquoi refaire un processus déjà effectué dans le passé ? « C’est vrai que ç’a déjà été fait, mais on a eu vent d’un projet réalisé dans Chaudière-Appalaches pour traverser l’autoroute 20. Là-bas, on a construit une passerelle au-dessus de la route. On veut voir si c’est possible de faire ça chez nous », indique le préfet de la Haute-Yamaska, Paul Sarrazin.

Longue histoire
Depuis presque 20 ans, cette intersection, située non loin de la rue Ostiguy, cause des maux de tête aux élus.

Déjà en 2000, une étude avait démontré que l’angle de croisement de la piste par rapport à cette route achalandée n’était pas optimal.

Malgré son redressement, en 2005, la traversée était demeurée problématique pour les nombreux cyclistes et patineurs à roues alignées. Assez pour que l’université de Sherbrooke se penche à son tour sur la question en 2010.

L’idée d’une structure permanente avait alors été évoquée.

En 2012, la MRC avait embauché les Consultants SM pour analyser la viabilité et les coûts de trois différentes structures de traverse : deux en hauteur et un tunnel.

C’est l’option du tunnel qui avait alors été retenue.

Estimé à plus de 2,6 millions $ à l’époque, ce projet de tunnel avait été présenté en 2014, accompagné de demandes de subventions pour la moitié du montant.

Par manque de fonds, il ne s’était jamais concrétisé.

« Les coûts étaient astronomiques, fait remarquer M. Sarrazin. Alors, on veut réactualiser le dossier pour avoir une étude récente. Il y a une fenêtre d’opportunité pour des subventions en ce moment. Si on pouvait obtenir des octrois, ça faciliterait les choses, car on parle ici de millions de dollars. »

Actualisation des coûts
On a donc confié à la firme Consultants SM — au montant de 16 000 $ plus taxes —, le mandat d’actualiser les coûts des options présentées en 2012.

La MRC lui demande également d’évaluer combien coûterait l’aménagement d’une structure semblable à la passerelle Harlaka qui surplombe la 20 à Lévis.

Cette solution pourrait être la plus avantageuse, croient les maires de la Haute-Yamaska.

Ceux-ci devraient être informés des résultats de l’étude le mois prochain.