L’année 2018, qui a été marquée des investissements immobiliers de 39 356 796 $, vient au troisième rang des années records à Cowansville. Un total de 194 logis ont été construits l’an dernier.

Une autre année faste pour l'immobilier à Cowansville

Les chantiers de construction résidentielle ont été très nombreux à Cowansville en 2018. Un total de 194 logis se sont ajoutés au parc immobilier de la municipalité. La nouvelle année pourrait être tout aussi fructueuse.

Le bilan 2018 fait état d’investissements de 39 356 796 $ pour l’ensemble des secteurs. Le résidentiel s’accapare la part du lion avec des investissements de 26,7 millions de dollars, soit 21,1 millions en construction de logis neufs et 5,6 millions en travaux de rénovation, selon les statistiques fournies par la Ville.

Les données d’ensemble sont loin de celles de 2017, fait remarquer d’emblée Olivier Ricard, directeur du service de l’aménagement urbain et de l’environnement de la Ville de Cowansville. Cette année-là, des investissements totaux records de 71,255 millions de dollars avaient été réalisés. Le bilan était toutefois dopé par deux mégaprojets d’édifices à logements pour personnes âgées totalisant 372 des 459 logements construits sur tout le territoire, rappelle-t-il.

« On ne peut pas comparer les deux années tellement ces deux projets sont gros. Ce qu’on retient de 2018, c’est qu’on a eu encore une belle année de développement résidentiel. On en a eu pour tout les types de clientèles, des gens qui cherchaient des maisons unifamiliales, des jumelées, des condos », explique M. Ricard.

La municipalité exerce un grand attrait pour les gens de la Rive-Sud ainsi que ceux de la MRC Brome-Missisquoi, indique M. Ricard. « On parle aux promoteurs immobiliers. Et c’est ce qu’ils nous disent. On a des maisons abordables à 200 000 $. C’est moins élevé qu’ailleurs. C’est très intéressant pour de jeunes familles », illustre-t-il.

Donnée importante

La statistique sur la valeur des permis de rénovation résidentielle, un montant de 5,6 millions de dollars, réjouit M. Ricard. Il y voit une donnée importante sur les efforts des citoyens pour augmenter la qualité et la valeur de leur propriété. « C’est très bien construire de nouveaux logements, mais on ne veut pas une ville où le parc immobilier existant perd de la valeur. Il faut avoir les deux. Il n’y a pas de meilleur développement durable qu’une maison déjà construite », soutient-il.

L’année qui démarre s’annonce également bonne dans le domaine de la construction résidentielle, croit M. Ricard. Plusieurs projets immobiliers sont en cours, dit-il, soulignant celui de Daniel Bélanger dans le nord-est de la ville, sur la rue des Jonquilles. L’entrepreneur prévoit construire deux édifices de 23 logements destinés à des gens qui prennent leur retraite. À l’image des sept multilogements érigés l’an dernier dans le secteur, ces nouveaux édifices comprendront des pavillons avec des gymnases et des spas et des salles pour des activités sociales. « Ça crée une belle communauté, un milieu de vie que les gens apprécient », dit-il.

Deux autres projets immobiliers, le Carré Papineau et Faubourg Nature, sont également en branle dans le sud de la ville, note M. Ricard. Des maisons unifamiliales sont construites sur les rues Pacifique, Atlantique et Arctique et des jumelés ainsi que des multilogements le sont sur la rue Vilas.

Les campagnes de promotion « Cowansville la surprenante », diffusée dans les salles de cinéma de Brossard, au Dix-30 et à Sherbrooke, ont rapporté des dividendes, croit M. Ricard. Les visites guidées, organisées sur demande par des gens intéressés à s’installer à Cowansville, ont bien fonctionné, poursuit-il. « On n’en a pas fait beaucoup. C’est un nouveau service qu’on a bien l’intention de développer cette année. »

En excluant 2017, il faut remonter à 2009 pour retrouver une année avec des investissements aussi importants à Cowansville. La valeur des permis de construction et de rénovation avait alors atteint 39,6 millions de dollars. L’année 2018 se classe donc au 3e rang en terme d’investissements à Cowansville.

Même si aucun nouveau bâtiment institutionnel ne s’est ajouté en 2018, les permis de rénovations ont été nombreux dans ce secteur. Le pénitencier fédéral de Cowansville a subi des rénovations pour changer une partie de sa toiture. L’investissement est de 3,6 millions de dollars. Au total, ce secteur a enregistré des investissements de 4,8 millions de dollars.

Le secteur industriel suit avec des investissements de 4,8 millions de dollars, dont 4,5 millions de dollars en rénovations. Du côté commercial, les investissements ont atteint 2,8 millions de dollars. Le secteur agricole n’a récolté que des investissements de 100 000 $.