Un vol à main armée est survenu au Métro Lussier de Waterloo, samedi.

Une arme braquée sur son visage: «J'ai eu vraiment peur d'y laisser ma peau»

La vie de plusieurs personnes a failli basculer, samedi matin, quand elles ont intercepté un voleur qui tentait de fuir avec le contenu d'une des caisses du supermarché Métro Lussier, situé rue Foster à Waterloo.
C'est le cas d'Éric Williams, un résidant de Waterloo. L'homme attendait en ligne quand un individu s'est pointé «tout bonnement» à une caisse à deux pas de lui. Il était environ 10h45. À ce moment, il était loin de se douter de ce qui se tramait.
«C'était un grand bonhomme de près de six pieds, les cheveux léchés. Il portait un long trench-coat. Il n'avait vraiment pas l'air d'un voleur. Pourtant, il a pris l'argent de la caisse, sans faire d'histoire ni sortir d'arme, après avoir demandé à la jeune caissière de lui ouvrir le tiroir», a-t-il raconté en entrevue à La Voix de l'Est.
C'est à ce moment qu'Angèle Casavant, l'aide-gérante de l'épicerie, qui a vu la scène se dérouler sous ses yeux, est intervenue. «Je me suis dirigée vers l'homme. Je le connais de vue, car c'est un client régulier du Métro. Je lui ai demandé de s'arrêter, mais il était un peu arrogant. Il s'est fait passer pour un policier et il voulait que je lui ouvre le coffre-fort. Je ne l'ai pas cru et j'ai demandé de l'aide pour le maîtriser», a-t-elle confié. M. Williams et un autre homme sont venus lui prêter main-forte. Ils ont intercepté le fuyard alors qu'il s'apprêtait à mettre le pied dehors.
Tous les détails dans notre édition de lundi