Yvan Pinsonneault, maire d’Ange-Gardien et Brigitte Vachon, directrice générale de la municipalité, se réjouissent de cette aide gouvernementale.

Une aide de 1,8 M$ pour les infrastructures souterraines d'Ange-Gardien

La phase finale du projet visant à moderniser les infrastructures souterraines dans le périmètre urbain d’Ange-Gardien débutera le 19 août prochain. Ce projet est notamment possible grâce à une aide financière de plus de 1,8 million de dollars de la part du gouvernement du Québec.

À la suite du 2 318 617 $ obtenu par le gouvernement provincial pour réparer ses routes plus tôt cette semaine, la municipalité reçoit une nouvelle subvention pour ses infrastructures d’eau. Celle-ci permettra de mener à terme les travaux nécessaires à Ange-Gardien.

Le projet prévoit le remplacement de plusieurs tronçons de conduites d’eau potable, d’eaux usées et pluviales sous les rues Principale et Canrobert. Lancé en 2015, le remplacement de ces infrastructures datant de 1972 se terminera cet automne.

« Grâce à cette aide financière, la municipalité d’Ange-Gardien boucle ainsi le renouvellement de ses conduites d’eau potable et d’égout des vieux secteurs du périmètre urbain. Nous avons relevé le défi que nous nous étions fixé et j’en suis très fier », explique Yvan Pinsonneault, maire d’Ange-Gardien via un communiqué.

« Je me réjouis de cette annonce qui permettra d’assurer la qualité et le maintien des services publics à Ange-Gardien », ajoute Claire Samson, députée d’Iberville

L’aide financière de 1 850 470 $ provient du Programme d’infrastructures municipales d’eau (PRIMEAU). Ce programme vise à soutenir les municipalités dans la réalisation de travaux de renouvellement de conduite d’eau potable et d’égouts. Il est doté d’une enveloppe d’aide financière de 670 millions de dollars provenant du gouvernement du Québec.

« On est toujours content d’avoir des aides financières qui nous aident à réaliser nos projets », lance Brigitte Vachon, directrice générale d’Ange-Gardien.

Le coût total du projet de réfection des infrastructures souterraines s’élève à 3,5 millions de dollars. Le montant excédentaire non payé par la subvention sera complété par une taxe de secteur. Celle-ci s’appliquera à l’ensemble des propriétés desservies par ces aqueducs et ces égouts.

Entrave

Bien entendu, des travaux viendront troubler la circulation dans le secteur touché. Du 19 août prochain jusqu’au 25 octobre, un léger détour sera ainsi nécessaire dans ce périmètre urbain.

« C’est sûr que c’est des travaux majeurs puisqu’on parle ici de remplacer des conduites d’eau potable, d’égout sanitaire et d’égout pluvial », souligne Mme Vachon.

Cette phase comprend la rue Canrobert et la portion de la rue Principale située entre la route 235 et la rue Bernard. Ces travaux seront déployés sur 950 mètres.