Stéphane Champagne invite les gens à revivre l’histoire du journal à travers 22 clichés évocateurs.
Stéphane Champagne invite les gens à revivre l’histoire du journal à travers 22 clichés évocateurs.

Un voyage dans le temps... en images

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Le 20 juin 1935, les gens de la région découvraient pour la première fois la une de La Voix de l’Est. Quatre-vingt-cinq ans plus tard, jour pour jour, ils peuvent revivre les grandes lignes de l’histoire du journal à travers une exposition de photos à ciel ouvert créée par Stéphane Champagne.

Pour le Granbyen, il était important de souligner cet anniversaire dignement. « Je voulais célébrer l’existence d’un quotidien à Granby et souligner sa longévité. En ce moment, avec la crise des médias, c’est plus pertinent que jamais. »

Il ne cache pas son attachement pour cette institution pour laquelle il a travaillé comme journaliste, puis comme photographe de 1997 à 2014. Sa conjointe de longue date, Marie-France Létourneau, est aussi journaliste à La Voix de l’Est depuis de nombreuses années.

L’idée de l’exposition lui est donc venue tout naturellement, l’an dernier, comme un besoin de « présenter les petits et les grands événements immortalisés au fil des décennies par l’équipe des photographes du journal ». Une proposition que la direction du quotidien ne pouvait refuser.

Triés sur le volet

En déambulant parmi les 22 grands panneaux alignés le long de l’Estriade, près de la passerelle Miner et la rue Long à Granby, les curieux y verront des photos issues de toutes les décennies, allant des premiers instants du journal à la pandémie d’aujourd’hui. Vingt-deux clichés triés sur le volet parmi la tonne de souvenirs que constituent les archives de La Voix de l’Est.

Pour y arriver, M. Champagne est d’abord allé puiser directement dans les classeurs du journal au 76, rue Dufferin, avant de poursuivre ses recherches à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska où ont été transférés quelques centaines de milliers de documents au début de 2020.

Au fil de ses longues recherches, qu’il estime à plusieurs dizaines d’heures, l’homme a déniché des petits trésors. « En fouillant parmi ces milliers de photos, j’ai trouvé des choses incroyables. Je me suis bien amusé. »

Comme une photo des finissantes du couvent de la Présentation de Marie datant de la seconde édition du journal, en 1935, ou celle où on voit les deux anciens députés de Shefford, Jean Lapierre et Roger Paré, tout sourire au volant d’un vélo tandem !

Lui-même féru de photographie, Stéphane Champagne a joint l’utile à l’agréable en découvrant le travail de ses pairs de La Voix de l’Est.

« Les vedettes de l’exposition sont sans contredit les photographes Alain Dion, Jeannot Petit et Jean-Paul Matton », dit-il, en rappelant que sa sélection d’images touche à toutes les facettes de l’actualité.

D’une compétition de natation à la piscine Miner (à l’époque où elle n’était pas couverte) au passage de René Lévesque à Granby avant sa réélection de 1981, en passant par la victoire d’Isabelle Boulay au Festival de la chanson de Granby en 1991 et Pierre-Horace Boivin nourrissant une girafe au Zoo de Granby dans les années 60, les visiteurs feront un voyage en accéléré des 85 dernières années.

L’instigateur de l’exposition a bien sûr pris soin d’accompagner chaque photo d’une brève mise en contexte.

C’est la cinquième et dernière exposition que Stéphane Champagne tiendra aux abords de la piste cyclable. Contrairement aux années précédentes, il sera possible, toutefois, d’admirer les clichés toute l’année, été comme hiver.

Quatre saisons, donc, pour plonger dans le passé de la région, à travers l’œil des artisans photographes de La Voix de l’Est.