Émilie Brochu, Pascal St-Laurent, Stéphane Gravel et Mireille Périgny-Fortier du Camping de L’Île
Émilie Brochu, Pascal St-Laurent, Stéphane Gravel et Mireille Périgny-Fortier du Camping de L’Île

Un vent de changement au Camping de L’Île de Roxton Falls

Le Camping de L’Île est appelé à se transformer. Les nouveaux propriétaires qui ont récemment fait l’acquisition du site du chemin Pépin, à Roxton Falls, ont des idées de grandeur pour les mois voire les années à venir. Parmi leurs projets, on compte l’arrivée de dômes, de chalets et de tentes glamp quatre saisons. Pour le grand bonheur des amateurs du camping hivernal, les lieux seront aussi ouverts durant la saison froide, et ce, dès cette année.

« Le camping d’hiver devient de plus en plus populaire et on ne veut pas manquer la vague. On veut être sûrs d’être prêts », lance d’emblée Stéphane Gravel, copropriétaire du camping roxtonnais depuis mai dernier.

Il allait donc de soi que de nouvelles formules quatre saisons de prêt-à-camper fassent leur entrée sur le site de 200 terrains, dont seulement 55 d’entre eux sont loués par des campeurs saisonniers.

Ainsi, on devrait voir apparaître trois dômes dans les prochains mois qui pourront être occupés dès janvier.

Semblables à une «bulle», les dômes font 20 pieds de diamètre et peuvent recevoir de 4 à 6 personnes. Cet hébergement est bien équipé: on y trouve un frigo, un poêle, un climatiseur, un barbecue, une toilette, le chauffage et l’électricité.

«Les dômes, c’est assez dur à trouver, lance M. Gravel en refusant de nommer leur provenance. Ça vient d’un lieu secret», dit-il à la blague en spécifiant que ce sont les mêmes qui sont offerts chez Dômes Charlevoix.

Les campeurs devraient voir apparaître trois dômes dans les prochains mois qui pourront être occupés dès le mois de janvier.

«On sent que le prêt-à-camper, c’est l’avenir du camping. Et le glamping est vraiment à la mode. Alors, on mise beaucoup là-dessus», poursuit-il.

Ce dernier assure que les dômes seront installés dans un endroit intime, dans une partie du camping qui n’a pas encore été développée. «Ce sera dans le bois en nature, dans une section à part du reste du camping.»

Parmi les sites de camping, les chalets et les roulottes, trois tentes glamp seront ajoutées, de même que cinq chalets quatre saisons. Tous seront situés au bord de la rivière Noire.

« Une tente glamp, c’est assez grand. Il y a une cuisine, des bunk beds, une terrasse, un barbecue. C’est comme un chalet, mais encore plus rustique», détaille M. Gravel.

Expérience hivernale

À plus long terme, les propriétaires veulent aussi offrir une expérience hivernale complète aux visiteurs en déployant un centre de plein air.

«On va travailler avec la municipalité pour avoir des autorisations. C’est quelque chose qui est dans nos projets», affirme-t-il. Il serait entre autres possible de faire de la raquette ou encore du ski de fond.

Le Camping de L’île est à proximité de la rivière Noire.

Il va sans dire que toutes ces initiatives sont vues d’un «très bon oeil» par le maire du village, Jean-Marie Laplante. «Ça va être bon pour notre localité. Le camping est très important et ça crée de l’achalandage dans les commerces», dit-il.

Ultimement, 50 nouvelles places pourraient s’ajouter sur le terrain qui est d’une superficie de 1,2 million de pieds carrés. «En ce moment, on est au point de faire des études environnementales», laisse-t-il entendre.

«UN RÊVE»

Stéphane Gravel a délaissé sa compagnie de construction pour se lancer dans cette nouvelle aventure avec sa conjointe Mireille Périgny-Fortier.

«C’était un rêve de longue date d’avoir un camping. On était rendu-là», affirme M. Gravel, originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Son partenaire d’affaires en construction, Pascal St-Laurent, s’est lui aussi greffé à ce projet qu’ils «adorent». À un point tel que la conjointe de Pascal, Émilie Brochu, a elle aussi décidé de s’impliquer.

«Nous arrêtons la construction, mais nous conservons notre compagnie de gestion immobilière Les Immeubles Rouville», assure le copropriétaire.

Propriétaires du Camping de L’Île pendant 17 ans, les anciens propriétaires Sylvain Lussier et Josée Proulx ont choisi de vendre leur entreprise, car il n’y avait pas de relève en vue.

Parmi les sites de camping, les chalets et les roulottes, trois tentes <em>glamp</em> seront ajoutées, de même que cinq chalets quatre saisons.