Le sentier du Nombril, au P.E.N.S., offre une ambiance de magie avec sa végétation luxuriante qui prend même possession des parois rocheuses.
Le sentier du Nombril, au P.E.N.S., offre une ambiance de magie avec sa végétation luxuriante qui prend même possession des parois rocheuses.

Un trésor bien caché à Sutton

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
La montagne se dresse devant nous. Majestueuse, imposante. Promettant une magnifique randonnée. Le sentier Première montée mène à la suggestion du jour : le Dos d’orignal. Ce sentier est une longue crête boisée généralement peu achalandée. Il s’agit de l’un des trésors bien gardés du Parc d’environnement naturel de Sutton, qui permet de sortir de la traditionnelle voie vers le sommet Rond.

Pour s’y rendre, il faut emprunter le sentier Val-Sutton vers le Vieux Chemin. La première montée nous permet enfin d’atteindre le Dos d’orignal. Il s’agit du sentier préféré de Claude Gobeil, membre du club de trail de Bromont.

Mais avant de parcourir ce sentier de près de deux kilomètres, il vaut la peine de bifurquer pour se rendre au sommet des Hollandais. C’est l’endroit qui offrira le plus de points de vue. D’un côté, un belvédère offre une vue imprenable sur la station de ski Mont Sutton, et de l’autre, sur le nord de la région.

La crête du Dos d’orignal n’est pas de celles que l’on retrouve dans les Montagnes blanches, aux États-Unis, ou en Gaspésie. Elle est boisée. Mais fidèle à la plupart des crêtes, elle propose des montées et des descentes tout au long de son échine.

Tout de même, quelques points de vue ont été aménagés pour se rincer l’œil.

Le sentier du Dos d’orignal, au P.E.N.S., propose quelques points de vue intéressants, mais surtout une certaine tranquillité.

« Ce sont tous de beaux sentiers. Mais celui-là, vu qu’il y a moins de monde, ça le rend plus attrayant pour moi, souligne Claude Gobeil. En haut, quand on arrive dans les sentiers couverts, c’est ce que j’aime. Il y a des tunnels d’arbres. On est dans les conifères, ce qui donne un feeling vraiment spécial. Contrairement à d’autres sentiers à Sutton où il y a plus de roches et de racines, là, nous avons un fond d’aiguilles sous les pieds. »

Les nymphes

Au bout de ce sentier, le randonneur a le choix de descendre par la deuxième montée et de retourner au stationnement par le sentier L’Arrault, ou de continuer vers la Passe de l’ours, une section qu’affectionne particulièrement Patricia Lefèvre, directrice générale du parc.

Sa section favorite part du Dos d’orignal et se rend au Nombril, en passant par la Passe de l’ours et la Chute des nymphes.

« Il fait partie de la boucle des Crêtes. Je l’aime à cause de l’ambiance magique des énormes bouleaux jaunes poussant sur des blocs erratiques couronnés de fougères, explique-t-elle. Il n’y a là aucune vue panoramique et très peu de randonneurs, mais les vues rapprochées et l’ambiance sont exceptionnelles. L’été, on pourrait s’y croire en pays tropical tellement c’est touffu. »

La végétation y est en effet abondante, même sur les rochers. Le ruisseau qui alimente la Chute des nymphes coule entre deux parois rocheuses, ajoutant à la magie des lieux.

Un coin parfait pour prendre une pause.

Avant de vous aventurer au Parc d’environnement naturel de Sutton, prenez toutefois garde aux sens uniques instaurés dans le cadre de la pandémie. Ceux-ci pourraient vous obliger à faire une randonnée plus longue que prévu. Soyez donc bien préparés.

Chez les lutins

Plein air Sutton propose une trentaine de kilomètres de sentiers de vélo de montagne. On y accède via la station de ski Mont Sutton, où on doit se procurer un billet journalier.

« C’est sûr que chez nous, il faut quand même certaines habiletés, même quand c’est un sentier facile. Ma piste préférée pour débutants est la montée Les Lutins. Je la ferais dans un circuit avec la descente Paye toi la traite, propose le responsable des communications, Patrick Ménard. C’est un must. La montée est très accessible. Ça monte graduellement à travers les pistes de ski et la forêt. La piste est très large, c’est vraiment beau. C’est pas trop pentu non plus, alors ça permet aux gens de bien se réchauffer pour commencer leur randonnée. »

Les sentiers ont pour la plupart été nommés selon des expressions québécoises, comme la Tiguidou ou la Lundi Spaghatte.

Donc, pourquoi pas être fidèle à l’expression et se payer la traite ? « C’est une descente avec ce qu’on appelle des berms. » Il s’agit de virages surélevés travaillés en pente pour accompagner le cycliste.

« Il y en a une bonne vingtaine ! Je l’aime parce que tu peux la faire à tous les niveaux. Elle est versatile. La piste a été faite à la machine, elle est bien tapée, elle a peu d’obstacles, de roches ou de racines. »

Pour les intermédiaires ou avancés et les experts, la proposition de circuit débute aussi par Les Lutins. Au bout de celle-ci, M. Ménard suggère de continuer la montée vers le sommet avec la Enweiye en haut, qui permet d’atteindre le haut des télésièges numéro 2. Il s’agit d’une montée accessible, mais pour redescendre, il faut soit revenir sur ses pas ou emprunter des pistes d’un niveau difficile. Un jour, il y aura une piste intermédiaire du nom de Enweiye en bas, promet M. Ménard

Pour ceux qui en ont les habiletés, il propose de redescendre par Attache ta tuque. « C’est une piste noire, mais il y a deux portions double losange que tu n’es pas obligé de prendre. Ces deux portions s’appellent Avec de la broche. C’est pour compléter l’expression », ajoute-t-il, sourire en coin.

Elle fait un serpentin à travers la forêt et les pistes de ski avec des passages plus abrupts, des sauts et des plaques de roches.

Chez Plein air Sutton, divers sentiers aux noms colorés promettent des sensations fortes aux amateurs de vélo de montagne.

« Ça donne de super sensations ! On ne se tanne jamais de la faire, parce qu’elle a plein de virages de particularités tout le long. Tu as tout le temps du défi et tu peux toujours t’améliorer. Mais il faut vraiment que tu sois en confiance et il faut avoir une certaine expérience pour avoir du plaisir dans cette piste-là. Elle est bien cotée. »

Plaisir garanti !

+

BON À SAVOIR

Prix au P.E.N.S.

Billet journalier adulte: 6$ 

Abonnement annuel adulte: 35$ 

Site web: parcsutton.com

Prix chez Plein air Sutton

Billet journalier adulte: 15$ 

Abonnement saisonnier adulte: 95$

Site web: pleinairsutton.ca