Marilyn Moldvar et Jenna Hubacek ont travaillé de concert afin de doter Sutton de son FrigoDon.

Un tout premier FrigoDon à Sutton

Le partage règne toujours à Sutton. Voilà que le tout premier FrigoDon du village a été inauguré lundi avant-midi.
Il s'agit d'une initiative de Marilyn Moldvar, qui s'est inspirée des frigos communautaires qui poussent aux quatre coins du monde. « Il n'y en avait pas à Sutton, alors j'ai décidé d'en mettre un en place ! » raconte la jeune femme, qui a rapidement trouvé un électroménager pour accueillir les dons alimentaires. « Notre plus gros défi, c'était de trouver un emplacement. »
En parallèle, le Centre d'action bénévole de Sutton avait été charmé par un projet similaire ayant cours à Sherbrooke. « On a entendu parler qu'un groupe de citoyens voulait faire la même chose au village, affirme Janna Hubacek. On s'est rencontrés et on a travaillé ensemble. »
Il a été convenu, avec l'accord de la Ville, que le réfrigérateur serait installé dans le hall du Centre communautaire John-Sleeth. Tous les résidents de Sutton et d'Abercorn, sans égard à leur revenu, seront libres d'y déposer et d'y prendre des denrées encore comestibles.
Trois règles
Pour pouvoir profiter du FrigoDon, il suffit de suivre trois règles toutes simples, à savoir que celui-ci est ouvert à tout le monde, que chacun est bienvenu à se servir, mais en ne prenant que ce dont il a réellement besoin, et enfin, qu'il faut s'assurer que les aliments offerts sont encore propres à la consommation.
Sont acceptés les fruits et légumes de même que les aliments commerciaux dans leur emballage intact, à la condition que la liste des ingrédients et qu'une date de péremption y soient facilement identifiables. Les viandes et poissons, de même que les repas faits maison et les aliments dont l'emballage a été ouvert sont toutefois refusés.
Les « écopartenaires » du projet, restaurateurs et épiciers, pourront pour leur part y déposer des mets préparés étant donné que leurs pratiques respectent déjà les normes de préparation et de conservation des aliments du MAPAQ, souligne Mme Moldvar.
L'initiative s'est avérée populaire bien avant son lancement, raconte Mme Hubacek. « On prévoyait y mettre quelque chose pour la première fois aujourd'hui (lundi), mais même avant d'être ouverts, il y a un commerçant qui s'est retrouvé avec du lait à écouler ! lance la Suttonnaise. On a donc reçu 16 fois trois litres de lait ! »
Néanmoins, les premiers dons « officiels » ont pris place sur les tablettes du FrigoDon lundi. Il s'agissait de pains offerts par La Rumeur affamée de même que de quelques courgettes et concombres biologiques. 
Le FrigoDon sera accessible, en août, du lundi au vendredi de 9 h à 16 h, de même que le samedi de 10 h à midi. Des mises à jour sur le projet seront mises en ligne sur la page Facebook (FrigodonSutton). Des bénévoles se chargeront d'entretenir quotidiennement le réfrigérateur.
Ailleurs dans la région, d'autres réfrigérateurs communautaires ont vu le jour. Roxton Pond a son Frigo de nos récoltes bien en vue au presbytère. À Granby­, le Commun frigo attend les denrées au Centre communautaire Saint-Benoît. À Waterloo, le centre d'action bénévole accueille pour sa part le Végé-Go, mis à la disposition des citoyens de Waterloo, Warden, Shefford et Saint-Joachim-de-Shefford.