Des travaux touchant le système de chauffage sont à l’origine du taux d’humidité élevé à l’intérieur du centre sportif Léonard-Grondin. À un point tel qu’une légère brume recouvre les glaces.

Un taux d’humidité élevé au centre sportif Léonard-Grondin

La réalisation de travaux touchant le système de chauffage du centre sportif Léonard-Grondin est à l’origine du taux d’humidité élevé observé à l’intérieur du bâtiment, affirme le directeur des travaux publics à la Ville de Granby, François Méthot-Borduas.

La situation est d’autant plus perceptible lorsque la température extérieure est chaude et humide. Une légère brume recouvre alors les glaces et les baies vitrées de la patinoire sont couvertes de condensation, reconnaît-il.

Mais cela n’affecte pas les activités de hockey, qui ont repris depuis quelques semaines, souligne M. Méthot-Borduas. « Ça ne nuit pas à la qualité de la glace », assure-t-il.

Les travaux réalisés sur le système de chauffage au glycol sont responsables de la situation actuelle. Ils ont été entrepris durant la période de fermeture estivale du centre sportif.

« On a changé le glycol parce qu’il y avait des obstructions dans le système de chauffage. Mais le nouveau glycol doit être filtré pendant une certaine période de temps. Cette opération est en cours. Si on repart le système trop vite, avant que la filtration ait été complétée, ça pourrait créer des dommages. Il reste aussi quelques pièces à rentrer, comme les plaques de chauffage », explique le directeur des travaux publics.

Fin septembre
Selon lui, « l’air est climatisé, mais il n’est pas chauffé pour briser l’humidité ». Ainsi, « il manque une opération dans le système complet pour contrôler l’humidité à l’intérieur. C’est pour ça que ça crée de la condensation. Et c’est encore plus important quand il fait chaud et humide à l’extérieur. Comme c’est ce qui est annoncé pour les prochains jours, le risque de condensation est un peu plus élevé », dit François Méthot-Borduas.

Ce dernier fait valoir que les travaux en cours s’inscrivent à la suite des températures frisquettes observées au centre sportif l’hiver dernier. Les ratés du système de chauffage étaient à l’origine des températures plus fraîches qu’à l’habitude dans les vestiaires et les gradins. L’arrêt complet du système de chauffage au glycol et des températures extérieures supérieures à 10 degrés Celsius étaient nécessaires pour le nettoyage complet du système. D’où leur réalisation durant l’été.

Dans le meilleur des mondes, François Méthot-Borduas affirme que les travaux, qui permettront un retour à la normale, seront complétés d’ici deux semaines. « On est tributaires de la réception des derniers morceaux et de l’installation des pièces. Sous toute réserve, on espère que ça va être à la fin septembre, sinon au début octobre », dit-il.

Certaines informations ont circulé à l’effet que le tableau indicateur du centre sportif ne fonctionne pas en raison de l’humidité. Mais il n’en est rien, assure le directeur des travaux publics.