Jérémy Lloubes a reçu un ultimatum de la part de la Ville de Sutton, qui a reçu une plainte d’un citoyen. Il devra couper son gazon d’ici le 7 octobre, sans quoi il s’expose à des procédures judiciaires. Il n’aura toutefois pas à toucher à sa cour arrière, qui est aussi une bande riveraine.
Jérémy Lloubes a reçu un ultimatum de la part de la Ville de Sutton, qui a reçu une plainte d’un citoyen. Il devra couper son gazon d’ici le 7 octobre, sans quoi il s’expose à des procédures judiciaires. Il n’aura toutefois pas à toucher à sa cour arrière, qui est aussi une bande riveraine.

Un Suttonnais reçoit un ultimatum pour son gazon non réglementaire

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est
Un citoyen de Sutton a décidé de laisser pousser ce qui se trouve sur une bonne partie de son terrain pour donner de quoi vivre aux insectes pollinisateurs, mais l’aspect sauvage du terrassement ne fait pas le bonheur d’au moins un voisin, qui a porté plainte à la Ville. Jérémy Lloubes a eu la mauvaise surprise de recevoir un ultimatum par courrier recommandé, jeudi passé.