Le disparu, Jacques Choquette

Un suspect accusé du meurtre de Jacques Choquette

Le mystère entourant la disparition du Granbyen Jacques Choquette s’éclaircit peu à peu.

Une accusation de meurtre prémédité a été déposée mardi contre un suspect arrêté la semaine dernière relativement à cette affaire. Stéphane Blanchard, un homme de 36 ans de Granby, est accusé d’avoir causé la mort de M. Choquette « le ou vers le
3 novembre 2016 dans les environs d’Eastman », précise l’acte d’accusation produit au palais de justice de Granby.

L’entrepreneur de 51 ans et père de deux enfants est porté disparu depuis le 3 novembre 2016.

Arrêté le 6 novembre dernier, M. Blanchard n’était jusqu’à présent qu’accusé de trafic et de possession de cannabis et d’entreposage illégal d’arme à feu. Il a comparu de nouveau brièvement devant le tribunal, mardi, en lien avec la nouvelle accusation de meurtre au premier degré. Il n’a pas montré d’émotion.

De nombreux membres de la famille de Jacques Choquette étaient présents dans la salle d’audience. « C’est un petit soulagement », a souligné le frère du disparu, Robert Choquette, à La Voix de l’Est. Étouffant un sanglot, il a précisé que « le vrai soulagement sera la découverte du corps ».

« Je pense que c’est loin d’être terminé », a-t-il laissé tomber.

«Tant qu’on n’aura pas de corps, on ne pourra pas faire notre deuil», a déclaré le frère du défunt, Robert Choquette.

Deux autres arrestations

En effet, d’autres développements ont eu lieu ces derniers jours. Deux autres hommes ont été arrêtés jeudi dernier et pourraient être liés à cette affaire. Il s’agit de Daniel Giroux, 53 ans de Shefford, et de Mathieu Valade Williams, 28 ans et domicilié à Eastman. Selon nos informations, ces deux hommes, qui faisaient affaire dans le domaine du transport lourd, connaissaient la victime.

Ils ont comparu vendredi dernier sous des accusations d’avoir cultivé plus de quatre plants de cannabis dans leur résidence, mais la Couronne, représentée par Me Karine Guay, n’a pas exclu que d’autres charges puissent être déposées contre eux.

« Je ne sais pas ce que les policiers vont m’apporter comme preuve supplémentaire », a dit Me Guay à sa sortie de la salle d’audience.

MM. Giroux et Valade Williams sont, tout comme M. Blanchard, gardés en détention à Sherbrooke en attendant la suite des procédures judiciaires. Il leur est interdit de communiquer entre eux ou avec des membres de la famille de Jacques Choquette.

La preuve concernant Stéphane Blanchard est déjà « volumineuse », a mentionné l’avocate. « Si on a déposé des accusations de meurtre au premier degré, c’est que nous sommes raisonnablement convaincus de pouvoir en faire la preuve. »

Le corps a-t-il été retrouvé? Des accusés ont-ils fait des aveux? Me Guay ne pouvait donner plus de détails, mardi. « Je ne peux pas parler des détails de l’enquête. Certains faits ne doivent pas être relatés. »

« Tant qu’on n’aura pas de corps, on ne pourra pas faire notre deuil », a dit Robert Choquette. La famille du défunt avait déjà entrepris des démarches pour officialiser la mort de leur proche, la thèse de sa mort étant devenue inéluctable.

«Si on a déposé des accusations de meurtre au premier degré, c’est que nous sommes raisonnablement convaincus de pouvoir en faire la preuve», a dit Me Karine Guay, de la poursuite.

Anniversaire

Robert Choquette fêtait son anniversaire, lundi. Les arrestations de la semaine dernière ont été un « beau cadeau de fête », a-t-il dit.

Stéphane Blanchard a plusieurs antécédents judiciaires, notamment pour recel. Jacques Choquette peut-il avoir été mêlé à des activités illicites? « C’est sûr que ça sent ça, a commenté Robert Choquette. Sa voiture a été brûlée... Mais on n’a jamais eu aucune indication dans ce sens-là. »

La Mercedes du disparu avait été retrouvée incendiée dans un champ de Saint-Valérien-de-Milton, en Montérégie, au lendemain de sa disparition. Ce jour-là, il avait dit à ses proches qu’il devait s’absenter pour environ une heure. Il n’est jamais revenu chez lui.

L’enquête policière est menée par le Bureau des crimes majeurs de la Sûreté du Québec, à Montréal.

Stéphane Blanchard a été accusé de meurtre prémédité, mardi, au palais de justice de Granby.