Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Depuis la livraison par huissier de l’avis d’éviction, le 1er décembre dernier, plusieurs locataires ont quitté les lieux. Selon nos informations, deux hommes seuls ainsi qu’une famille doivent déménager et sont toujours à la recherche d’un logement.
Depuis la livraison par huissier de l’avis d’éviction, le 1er décembre dernier, plusieurs locataires ont quitté les lieux. Selon nos informations, deux hommes seuls ainsi qu’une famille doivent déménager et sont toujours à la recherche d’un logement.

Un sursis pour Noël pour les occupants du 94 St-Charles Sud

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Les quelques résidents qui demeurent encore au 94, St-Charles Sud à Granby pourront bénéficier d’un sursis jusqu’en début d’année prochaine afin de se trouver un nouveau logis.

Rappelons que la douzaine d’occupants de l’endroit, qui fut jusqu’à tout récemment une auberge d’aide familiale mise sur pied par Aide, Conseils et Assistance aux familles québécoises avaient reçu un avis d’éviction puisque cet organisme aurait cumulé une dette de 400 000$ à l’endroit du propriétaire de l’immeuble.

Depuis la livraison par huissier de l’avis d’éviction, le 1er décembre dernier, plusieurs locataires ont quitté les lieux. Selon nos informations, deux hommes seuls ainsi qu’une famille doivent déménager et sont toujours à la recherche d’un logement.

Le propriétaire, par l’entremise de son avocat, a déposé une demande d’injonction au tribunal la semaine dernière, démarche qui a été favorablement reçue par la Cour, a-t-on appris. Or, le Code de procédure civile du Québec, plus précisément son article 692, mentionne que toute expulsion doit être signifiée cinq jours avant d’être effectuée et que celle-ci «ne peut avoir lieu un jour férié ni pendant la période du 24 décembre au 2 janvier».

L’administrateur du bâtiment et mandataire du propriétaire, Les Résidences Saint-Charles S.E.N.C., a décliné notre demande d’entrevue sous recommandation de son avocat.