Le jeune skateur de cinq ans Félix Frigault ne laissait pas sa place dans les modules du skatepark de Farnham.

Un SkateFest coûte que coûte

Après avoir été annulées l’an dernier dans des conditions météorologiques similaires, les compétitions de la 20e mouture du SkateFest de Farnham ont finalement eu lieu samedi après-midi, malgré la pluie.

Lors du passage de La Voix de l’Est, peu avant 13 h, l’incertitude marquait le visage des organisateurs, l’accumulation d’eau sur les modules augmentant les risques de blessures. Les compétitions étaient sur le point de débuter. 

« On a annulé l’an dernier, mais on a des gens qui viennent de l’extérieur », s’inquiétait le directeur de la Maison des jeunes, Jean-François Pomerleau. 

La pluie diminuant, les responsables ont finalement tranché que les compétitions allaient bien avoir lieu. « La journée a juste été raccourcie, explique l’un des organisateurs, Patrick Morin. Ce qu’on devait faire en 5 h, on l’a fait en 3 h. »

Plusieurs participants se sont toutefois désistés à la dernière minute et l’assistance lors des compétitions était plus que clairsemée.

Skateur à 5 ans 

Comme lors des années précédentes, les skateurs ont dû s’inscrire dans l’un des trois niveaux de difficulté et ont exécuté des figures libres devant des juges issus du monde du skateboard professionnel. Il n’y a pas de distinction faite sur l’âge des participants, et seuls les gagnants de la catégorie A pouvaient espérer gagner des bourses en argent. 

C’est le Cowansvillois Vincent Larocque qui a obtenu le meilleur pointage et qui s’est vu remettre 400 $. Le Granbyen Guillaume Plouffe a terminé en deuxième position et a remporté 200 $, alors que Nicolas Carreau de Mont-Saint-Grégoire, troisième, est reparti avec 100 $.

Les gagnants des autres niveaux (B et C) ont mérité avec des articles de skateboard d’une valeur totalisant plusieurs milliers de dollars.

Si une catégorie D avait existé, le jeune skateur Félix Frigault l’aurait peut-être remportée. À cinq ans, le jeune athlète originaire de Saint-Hyacinthe ne laisse pas sa place dans le skatepark. 

« Il s’est assis de lui-même sur une planche qui traînait, personne dans son entourage n’en faisait », explique son père, qui avait surtout un penchant pour le BMX. 

Ce dernier s’occupe de la présence de son fils sur les réseaux sociaux avec les pages Félix Skateur et Les skateparks du Québec avec Félix sur Facebook et @Felix_Skateur sur Instagram. 

Succès musicaux

Si la météo a donné du fil à retordre à l’organisation, le temps a été beaucoup plus clément vendredi soir pendant que s’enchaînaient les spectacles des groupes Retardeds, LDF, D4DN et Blink-281 (en hommage au groupe Blink-182) au parc Roch-Bourbonnais. Jean-François Pomerleau estime qu’au moins 200 personnes se sont déplacées pour entendre la musique de ces groupes de la région.

En organisant le SkateFest tout juste avant les célébrations de la Fête nationale, les organisateurs pouvaient profiter de la scène à prix réduit grâce à un accord avec la municipalité de Farnham. 

Ils comptent d’ailleurs répéter l’expérience l’an prochain. 

« Ils annoncent beau ce samedi-là ! », blague l’organisateur Patrick Morin.