Les associés Jean l'écuyer et lisette Parent ont lancé, hier, Je Me Fiche, un  site servant à regrouper les informations personnelles des gens qui y adhèrent.   

Un site qui dit tout... ou presque!

Douze ans après les balbutiements du Dossier médical électronique au Québec, plusieurs médecins de famille n'ont pas encore emboîté le pas. Lisette Parent, qui a notamment oeuvré en tant qu'enseignante en soins infirmiers au cégep de Granby, a trouvé une solution: le site Je Me Fiche. Le lancement du nouveau portail servant à rassembler l'ensemble des informations personnelles des gens qui y adhèrent, entre autres le bilan de santé, a eu lieu hier, à l'Auberge Quilliams de Lac-Brome.
Lisette Parent connaît bien les rouages du monde médical puisqu'elle y a travaillé durant des dizaines d'années, notamment comme infirmière. Constatant un besoin réel en matière d'outil informatique personnel en lien avec le dossier médical, elle a décidé de se lancer dans l'aventure en août 2010, après avoir pris sa retraite du secteur de l'enseignement. «J'ai pu constater au cours de mes 35 années à titre d'intervenante dans des centres de santé et d'enseignante au collégial, combien l'incapacité de prendre soin de soi ou de faire connaître ses besoins en cas de maladie ou d'accident constituait une source d'inquiétude chez la plupart des êtres humains, indique-t-elle. J'ai donc voulu apporter une contribution au mieux-être de ces personnes.»
Un projet de longue haleine
Comme aucun portail du genre n'existait ailleurs, la tâche était colossale pour une néophyte dans l'univers des outils électroniques. Au fil des mois, la dame a dû consulter des spécialistes évoluant dans des domaines allant de l'édition, en passant par la finance, la conception graphique, et les communications. D'ailleurs, c'est de cette approche qu'un partenariat est né en juillet 2013, avec Jean L'Écuyer. En fait, l'homme, qui a été son professeur en lancement d'entreprises et son coach, a pu contribuer au projet grâce à ses connaissances en télécommunications, en gestion puis en marketing. Afin de propulser leur «coffre-fort virtuel», les deux associés misent sur la sécurité, avec des «serveurs dédiés avec sauvegarde quotidienne dans un autre centre d'hébergement», et la simplicité d'utilisation liée au compte PayPal servant lors du paiement des services utilisés. Par exemple, un forfait de 50 $ annoncé sur le site donne droit à l'accès et au partage illimités aux fichiers de données ainsi qu'un espace de 200 Mo disponible pour les emmagasiner.
Clientèle
Le service est entre autres destiné tant aux aidants naturels qui souhaitent «partager l'information de la personne aidée pour s'accorder un répit». D'ailleurs, il s'agit de la première tranche de gens visée par le projet de Mme Parent. «Dès le départ, j'étais animée du désir profond d'alléger la tâche de tous ces aidants naturels qui s'affaireraient pendant des semaines, des mois, voire des années à assurer bien-être et sécurité, au meilleur de leurs connaissances et très souvent, au détriment de leur propre santé? Car, faut-il le rappeler, ils sont plus d'un million au Québec et ce sont plus de 60 % d'entre eux qui meurent avant même la personne qu'ils accompagnent», fait valoir la présidente de Je Me Fiche. De même, le site permettra aux gens actifs, notamment les voyageurs, d'avoir leur dossier médical à portée de main si un pépin survient ici, ou à l'étranger. Ainsi, l'outil permet la gestion du patrimoine, des dossiers juridiques ainsi que d'une foule de documents importants.
Pour de plus amples renseignements, consulter le www.jemefiche.com