La Ville de Granby se prépare en vue de la légalisation prochaine du cannabis à des fins récréatives au Canada.

Un seul secteur pour la vente du cannabis à Granby

GRANBY — La Ville de Granby se prépare en vue de la légalisation prochaine du cannabis à des fins récréatives au Canada. Les élus ont déposé un avis de motion pour déterminer où seront permises la vente et la production sur le territoire.

« Il n’y a qu’un seul endroit où la vente sera autorisée, c’est dans le secteur de la SAQ de la rue St-Jude Nord, dans une aire de grandes surfaces commerciales. C’est loin des écoles », a fait valoir le maire de Granby, Pascal Bonin.

La production et la transformation de cannabis à des fins récréatives ou médicales seront pour leur part limitées à trois zones situées dans le parc industriel, plus précisément au sud de la rue Cowie, entre les rues Saint-Charles Sud et du Luxembourg. Une assemblée publique de consultation sera tenue sur ce point le mercredi 25 avril, dans la salle du conseil, à compter de 18 h 30.

Pascal Bonin rappelle qu’il y a quelques années, une poignée de promoteurs avaient entrepris des démarches auprès de Santé Canada afin de devenir des producteurs autorisés à Granby en vertu du Règlement sur la marijuana à des fins médicales. Mais ces projets n’ont jamais vu le jour.

Consommation
Le conseil municipal aura par ailleurs à se pencher sur la consommation de cannabis dans les lieux publics. Mais le gouvernement provincial devra d’abord statuer sur la question, relève Pascal Bonin.

« Ils sont en train de circonscrire ça, entre autres pour les places publiques. C’est plus le provincial qui gère cette partie-là, qui détermine ce qu’est une place publique et l’interdit d’emblée dans certains endroits. Le reste, ça sera aux villes de le gérer. Mais on n’est pas encore rendu là parce qu’on n’a pas encore le document officiel », fait valoir le maire.

Une fois ce document en main, les élus détermineront « ce qu’il leur reste de marge de manœuvre », ajoute-t-il.

L’Assemblée nationale aura à adopter le projet de loi 157 encadrant le cannabis. Il prévoit déjà l’interdiction de fumer du cannabis dans une longue liste de lieux publics, comme les terrasses, les abribus, les terrains sportifs, les aires extérieures de jeux destinées enfants qui accueillent le public ainsi que les terrains des établissements d’enseignement postsecondaires.