Le maire de Dunham, Pierre Janecek, et le directeur du Service des incendies de Dunham, Patrick Cournoyer, ont annoncé la mise en place d’un service de premiers répondants dans leur municipalité.

Un service de premiers répondants voit le jour à Dunham

Les citoyens de Dunham seront bientôt mieux protégés si une urgence médicale survient. Un nouveau service de premiers répondants, assuré par le service des incendies de la municipalité, sera offert dès lundi à la population et aux touristes.

« La vie, ça n’a pas de prix. Si on en sauve une seule, ça aura valu l’implantation du service », estime Patrick Cournoyer, directeur du Service des incendies de Dunham.

Le projet de créer un service de premiers répondants est dans les cartons depuis quelques années. Les élus municipaux ont récemment donné leur aval à la mise en place de cette nouvelle unité au sein même du service des incendies de Dunham.

« Je suis fier que les élus aient embarqué dans le projet », souligne le chef des pompiers, emballé par cette initiative.

Formation médicale

Les membres du nouveau service seront déployés sur les lieux de certaines situations d’urgence médicale, c’est-à-dire lors d’un arrêt cardio-respiratoire et auprès de personnes inconscientes qui présentent une détresse respiratoire.

Le service possédait déjà certains équipements pour intervenir auprès de ces patients. L’achat d’un défibrillateur cardiaque a toutefois été nécessaire, mais son coût a été remboursé par le ministère de la Santé.

Les intervenants qui seront déployés sont les membres de la brigade des incendies qui ont déjà suivi une formation médicale.

Vingt des 24 pompiers sont actuellement formés et accrédités par le Ministère. Les autres le seront d’ici les six prochains mois, précise M. Cournoyer.

Les premiers répondants seront prêts à intervenir 24 heures sur 24, sept jours sur sept, et ce, à compter de 8 h lundi.

Ils interviendront auprès d’un patient jusqu’à l’arrivée des ambulanciers, qui prendront la relève et assureront également le transport vers un centre hospitalier.

Le service des incendies, qui dessert un territoire de 200 kilomètres carrés à Dunham, estime qu’il recevra entre 15 et 17 appels annuellement.

Même si les sapeurs sont déjà déployés sur les lieux d’un incendie, les premiers répondants seront tout de même en mesure de répondre aux urgences médicales, assure Patrick Cournoyer.