Le premier Salon de l’emploi et de l’entrepreneuriat de Rouville se tenait samedi.

Un Salon de l’emploi et de l’entrepreneuriat satisfaisant

Les chercheurs d’emploi dans la région de Rouville avaient rendez-vous avec les opportunités, samedi. La Chambre de commerce Au cœur de la Montérégie organisait son premier Salon de l’emploi et de l’entrepreneuriat au complexe sportif de Saint-Césaire.

« Les exposants sont hyper contents, commente la directrice générale de la CCCM, Véronique Côté. Il y a de belles rencontres avec des visiteurs, mais aussi entre les exposants. Les gens jasent beaucoup entre eux. Peut-être que, non seulement, ça va mener à la création d’emplois, mais aussi à des mariages d’affaires entre les entrepreneurs. »

Un total de 33 entreprises et organisations tenaient un kiosque pour proposer des emplois aux visiteurs. Plus de 150 emplois divers étaient offerts. 

Se faire connaître

Les Jardins de la terre ont notamment attiré l’attention. L’organisme d’insertion socioprofessionnelle offrait des postes d’ouvriers agricoles et d’aide-cuisinier pour toute personne cherchant à intégrer le marché de l’emploi ou encore même à trouver sa voie.

Le programme de 22 semaines connaît du succès. « Les participants doivent être motivés à changer et à grandir », explique Karine Robitaille, conseillère en insertion pour les Jardins de la terre.

Il s’agit d’emplois à temps plein au salaire minimum, mais inclut certains avantages comme des rencontres avec Mme Robitaille pour se diriger dans la bonne direction après le programme.

Quelques personnes sont reparties avec le dépliant détaillant les offres d’emplois afin de le remettre à un proche.

Tout près de leur kiosque, celui de ConfortMédic attirait lui aussi son lot de curieux. L’entreprise de Saint-Césaire se spécialise dans la conception d’équipements médicaux, notamment pour les personnes à mobilité réduite, pour les CHSLD et les résidences privées pour aînés. 

 « On s’aperçoit qu’on est très peu connu, même par les gens de Saint-Césaire », a constaté vers la fin d’avant-midi le copropriétaire de l’entreprise familiale, Alexandre Forand. ConfortMédic est en pleine croissance. Leur chiffre d’affaires a doublé en un an, mais le manque de main-d’œuvre freine l’élan de la compagnie.

Pour s’en sortir, « on va beaucoup en sous-traitance et on essaie de garder le minimum d’opérations à l’interne. Ça nous permet de continuer notre croissance. On a aussi des emplois délocalisés avec nos représentants sur la route ».

Cinq postes étaient à combler samedi, alors que l’entreprise compte une vingtaine de personnes, et il leur faudra bientôt un nouveau comptable.

Plusieurs emplois étaient aussi offerts par le Gastronome Animal, un distributeur de nourriture et d’accessoires pour animaux basé à Sainte-Brigide-d’Iberville. Les sœurs Karine et Annick Carrier étaient sur place pour représenter leur employeur et pour trouver les perles rares. 

Chauffeurs, commis d’entrepôt, agent au service à la clientèle et même gestionnaires étaient recherchés. 

« On a une grande croissance depuis les trois dernières années et on a besoin de renfort, confie Karine Carrier, directrice marketing pour l’entreprise qui emploie maintenant une soixantaine de personnes. Notre but est de trouver nos étoiles et les mettre à la bonne place pour continuer notre croissance. »

Au moment du passage de La Voix de l’Est, elles avaient recueilli sept CV, et deux personnes en particulier avaient retenu leur attention. « On a deux étoiles que c’est sûr que je rappelle en début de semaine », ajoute Annick Carrier, directrice logistique. Elles ont eu un coup de cœur pour ces deux candidats et souhaitent voir si c’est réciproque.

Le premier Salon de l’emploi et de l’entrepreneuriat de Rouville se tenait uniquement samedi. Environ 200 chercheurs d’emploi en ont franchi les portes.