Orhan Turk

Un réfugié écope de deux mois de prison

Un demandeur d’asile reconnu coupable d’agression sexuelle envers une mineure a reçu sa sentence, jeudi. Originaire de la Turquie, Orhan Turk devra purger 60 jours de prison de façon discontinue pour les gestes qu’il a commis auprès d’une adolescente de 17 ans à Bromont, en 2018.

L’homme de 49 ans sera également inscrit à vie au Registre des délinquants sexuels et suivi en probation quant à sa délinquance. 

La Commission de l’immigration et du statut de réfugié devra aussi se prononcer quant à sa demande de résidence permanente. Il est «fort possible» qu’elle soit refusée, a indiqué l’organisme à La Voix de l’Est en mai. 

En compagnie d’autres membres de sa famille d’origine kurde, M. Turk s’était réfugié dans une église de Rougemont, en 2015, car il craignait d’être persécuté s’il devait retourner en Turquie. Il interjette appel du verdict de culpabilité prononcé contre lui le 30 janvier dernier.