Homme au lourd passé criminel, John Freddy Ochoa était détenu depuis 10 mois à la suite d’une plainte d’attouchement sur un mineur.

Un récidiviste libéré

Un récidiviste en matière de contacts sexuels avec des mineurs a été acquitté, et ce, bien que la Cour n’écarte pas que des infractions ont pu être commises.

« Le tribunal a l’impression que [l’]enfant a été victime d’attouchements sexuels », a indiqué la juge Julie Beauchesne, de la Cour du Québec, jeudi, en rendant son verdict au dossier de John Freddy Ochoa, un homme de 42 ans au lourd passé criminel.

« Il est fort possible que certains gestes aient eu lieu, poursuit-elle. Mais la Cour entretient un doute que les faits se sont déroulés tels que mentionnés par le plaignant puisque la preuve n’a pas été faite hors de tout doute raisonnable. »

M. Ochoa, qui niait en bloc, n’a pas été cru, mais le témoignage de l’enfant de six ans — sur des faits qui remonteraient à 2017 — contenait de son côté trop d’imprécisions et de contradictions pour établir avec certitude la culpabilité de l’accusé. La mère et la gardienne de la victime se sont aussi contredites dans leurs témoignages.

Selon la poursuite, les demandes d’attouchements auraient eu lieu alors que l’accusé louait une chambre chez la gardienne de l’enfant, à Granby. Il en aurait profité pour se retrouver seul avec le bambin et l’inciter à lui toucher le pénis par-dessus son pantalon.

Au moment du délit allégué, M. Ochoa sortait alors de prison pour vol à l’étalage. Il y est retourné peu après que la mère de l’enfant eût porté plainte. Il avait aussi écopé de trois ans de prison, en 2012, pour s’être livré à des attouchements sur deux enfants dans une piscine publique de Thetford Mines.

Dossier criminel étoffé
En tout, son dossier criminel fait état d’une soixantaine d’inscriptions incluant notamment celles de vol à l’étalage, d’introduction par effraction, d’importation de drogue, de fraude, de voies de fait armées, d’entrave au travail des policiers, d’usage de faux documents et de bris de condition.

Dans le présent dossier, il a toutefois été reconnu coupable d’avoir contrevenu à une ordonnance du tribunal qui lui interdit de fréquenter ou d’habiter au même endroit que des mineurs. Étant donné qu’il était détenu de façon préventive depuis 10 mois, John Freddy Ochoa a recouvré sa liberté en fin de journée, jeudi.