Le procès de l’accusé de 41 ans s’est amorcé vendredi au palais de justice de Granby.

Un récidiviste au banc des accusés

Un criminel à la longue feuille de route doit de nouveau se défendre d’avoir commis des gestes à caractère sexuel avec un mineur.

Le procès de John Freddy Ochoa s’est amorcé vendredi au palais de justice de Granby. On reproche à l’ex-journalier d’usine de 41 ans d’avoir incité un garçon de cinq ans à toucher ses organes génitaux.

Il est détenu depuis son arrestation en août dernier. Les 63 inscriptions à son dossier criminel truffé de nombreux bris de condition ne sont pas étrangers à la décision du tribunal de le garder incarcéré jusqu’à l’issue de son procès.

M. Ochoa avait aussi écopé de 36 mois de prison, en 2012, pour avoir agressé deux enfants, un garçon et une fille, dans une piscine publique de Thetford Mines. Parmi ses autres faits d’armes, notons possession de drogue, vol qualifié, introduction par effraction, entrave au travail des policiers, voies de fait armées et usage de faux documents.

L’accusé John Freddy Ochoa

«Johnny a pris ma main»
Les faits de la présente affaire se sont déroulés à Granby, où l’accusé avait élu résidence après avoir habité Saint-Césaire, Thetford Mines, Lavaltrie et Montréal.

L’un des premiers témoins entendus fut le plaignant, maintenant âgé de six ans et qui a témoigné par visioconférence.

Selon son témoignage, M. Ochoa, qui louait une chambre chez une femme qui gardait occasionnellement le bambin, l’aurait incité à le toucher alors que les deux s’étaient trouvés seuls dans une pièce.

«Johnny a pris ma main et l’a mise par-dessus son pantalon, sur son pénis», a indiqué l’enfant lors de son interrogatoire policier présenté en cour par Me Véronique Gauthier, de la Couronne. L’accusé aurait recommencé deux autres fois.

«Maman a pleuré»
«Je l’ai enlevé, il l’a remis, et l’autre jour il a encore fait ça, a ajouté l’enfant avec un naturel désarmant. Il a dit que c’était sa cuisse, mais c’était son pénis. […] Maman a appelé la police et elle a pleuré.»

Interrogé ensuite par Me Julie Lepage, de la défense, le garçon a eu plus de difficultés dans ses déclarations, donnant parfois des réponses différentes aux mêmes questions avant de se raviser.

John Freddy Ochoa, qui s’expose à une peine maximale de 14 ans de prison, n’a pas eu de réaction lors du témoignage de l’enfant. Son procès doit se poursuivre à une date ultérieure.