Richard Bessette (à gauche) s’implique bénévolement auprès du CAB de Cowansville depuis 2012, en plus d’être membre du conseil d’administration de l’organisme, dont Dimka Bélec est directeur général.

Un projet de soupe populaire itinérante à Cowansville

Avec son idée de soupe populaire itinérante, Richard Bessette fait d’une pierre quatre coups. Non seulement il contribuera à nourrir les plus démunis de Cowansville, mais il offrira du même souffle de la visibilité au Centre d’action bénévole (CAB) de la municipalité, aidera celui-ci à récolter des dons et favorisera les échanges entre les différents acteurs de la communauté.

M. Bessette s’implique bénévolement auprès du CAB depuis 2012, en plus d’être membre du conseil d’administration. Cuisinier de métier, il prépare les repas communautaires servis une fois par semaine aux usagers du centre.

L’idée de lancer un service de soupe populaire itinérante lui est venue il y a quelque temps déjà, alors qu’il se demandait comment soutenir davantage l’organisme tout en venant en aide aux plus démunis.

« Le CAB, on est dans les repas communautaires. Il y a aussi une popote roulante à Cowansville, des groupes d’achats, un marché public. Il y a eu un marché de solidarité, mais il est fermé, énumère le bénévole. De notre côté, on ne peut pas grossir, parce qu’on remplit déjà notre salle. Et louer un local, c’est trop cher, alors on a mis l’idée de côté. »

C’est là que l’éclair de génie a frappé : et si, plutôt que d’inviter la population à venir manger sur place, le CAB allait à leur rencontre à divers endroits dans la municipalité ?

« C’est peut-être moins gênant pour certaines personnes de se présenter à une soupe populaire ambulante que d’aller à notre banque alimentaire », estime M. Bessette.

Qui plus est, cela permettra à des citoyens ne connaissant pas l’organisme où ne pouvant pas s’y rendre d’y avoir accès. « Il y a des gens qui, tant qu’ils n’ont pas besoin de nos services, ignorent que le CAB existe », indique le directeur général de l’organisme, Dimka Bélec.

Le CAB compte profiter des événements prévus lors de la saison estivale pour démarrer son service de soupe populaire.

Les commerces locaux pourraient aussi être invités à contribuer en accueillant sur leur site les bénévoles pour quelques heures de distribution.

Comme l’objectif est aussi de récolter des dons pour le CAB, on retrouverait un contenant destiné à amasser des dons pour l’organisme là où serait offerte la soupe populaire.

Bénévoles recherchés

Un tel projet n’est toutefois pas possible sans plusieurs paires de bras bénévoles pour le réaliser, que ce soit en préparant la nourriture, en la servant ou en faisant la promotion du CAB.

« Notre projet suscite beaucoup d’enthousiasme quand on en parle aux gens », se réjouit M. Bessette, qui estime à huit le nombre de bénévoles nécessaires pour lancer l’initiative sur un mois, puis pour alimenter celle-ci à plus long terme.

« Au départ, on voudrait offrir la soupe une fois par semaine, et on aurait besoin de deux personnes pour le service », poursuit l’instigateur.

« Dans un monde idéal, notre soupe populaire serait offerte à l’année, à raison d’une à trois fois par semaine », espère toutefois M. Bélec, ajoutant que le tout est encore à un stade embryonnaire.

Néanmoins, le projet permettra d’atteindre ses objectifs d’entraide et de visibilité. « C’est une roue, ça aide les gens, ça fait connaître le CAB », illustre Richard Bessette.

« Ce n’est pas un petit projet comme ça qui fait tout changer, mais ça démarre cette roue qui va entraîner d’autres choses positives pour la communauté », renchérit le directeur général.

« Un jour, on réussira peut-être à se payer un local. On pourrait y faire de la sauce à spaghetti qu’on vendrait », rêve M. Bessette.

Ceux qui souhaitent s’impliquer peuvent communiquer avec le Centre d’action bénévole de Cowansville pour communiquer leur intérêt.

Ils peuvent aussi en apprendre davantage au lien www.jebenevole.ca/_emploi/id/6438