L’actuel bâtiment commercial situé rue York, bordé par la rue Cartier et le boulevard Montcalm, sera démoli afin que soit construite la nouvelle clinique.

Un projet de clinique de 11M$ à Granby

Étant à l’étroit dans l’actuel Centre médical Robinson, tout le personnel qui y est affilié quittera l’endroit d’ici 2021 pour emménager dans une nouvelle clinique de trois étages à la fine pointe. Le projet, dont le coût est estimé à près de 11 millions $, verra le jour sur la rue York, sur un vaste site bordé par la rue Cartier et le boulevard Montcalm. Si tout se déroule comme prévu, les travaux commenceront dès le printemps prochain.

Le projet était dans l’air depuis longtemps. Le processus s’est toutefois accéléré au cours de la dernière année, a indiqué en entrevue le Dr Jacques Bergeron, qui fait partie de l’équipe du centre médical.

« On est entrés en 2012 comme locataires dans la clinique. On a rapidement été insatisfaits des locaux. [...] Travailler sur deux niveaux en médecine de famille, entre autres avec des bureaux au deuxième étage et le sans rendez-vous et les prises de sang au premier, ça complexifie les choses. Mais c’est surtout l’accroissement du personnel qui a fait en sorte qu’un déménagement devenait incontournable. »

En fait, le bail du Centre médical Robinson se termine à l’été 2021 et ne sera pas renouvelé. Au départ, l’équipe était composée de 10 omnipraticiens. Quatre médecins de famille se sont greffés au fil des ans. À cela s’ajoute une quinzaine de spécialistes, ainsi que deux infirmières praticiennes spécialisées (IPS) et quatre collègues cliniciennes. Sans compter une foule de professionnels : des travailleurs sociaux, psychologue et ergothérapeute, entre autres.

« Quand on a pris la décision de déménager en 2011, on n’avait pas vraiment la perspective de recrutement, a fait valoir le Dr Bergeron, qui est également président de l’Association des médecins omnipraticiens d’Yamaska (AMOY). [...] Les plus grosses cohortes de médecins sont arrivées sur le marché du travail en 2014. »

Ainsi, pour répondre à la demande de la clientèle à moyen terme, la nouvelle clinique devrait regrouper une cinquantaine de médecins, soit une vingtaine de spécialistes et une trentaine d’omnipraticiens, a mentionné la chargée de projet, Isabelle Girard.

Dr Jacques Bergeron, président de l’AMOY et membre de l’équipe du Centre médical Robinson.

Site névralgique

Décider de quitter l’immeuble de la rue Robinson est une chose. Mais trouver un site névralgique pour construire une nouvelle clinique était un défi de taille.

« Les terrains assez grands et bien situés pour accueillir une clinique avec une bonne aire de stationnement sont peu nombreux. On devait se tourner vers un bâtiment existant. Celui de la rue York répondait à nos critères. D’un côté, le site est facilement accessible et près de notre clinique actuelle. Et de l’autre, on est près de l’hôpital, ce qui facilite les choses, entre autres pour certains spécialistes. On a vraiment le meilleur des deux mondes », a soutenu le Dr Bergeron.

Le promoteur du projet, Groupe Huot, devrait être actionnaire majoritaire. Des médecins se partageront les parts restantes, a précisé le président de l’AMOY. Le projet comportera une pharmacie. La bannière n’est toutefois pas établie pour le moment. De plus, un service de radiologie est prévu. « On sera le plus gros carrefour santé à Granby. On veut en quelque sorte devenir le château fort dans la région », a fait valoir Isabelle Girard.

Un vaste bâtiment abritant plusieurs commerces et entreprises est actuellement sur le terrain. L’immeuble pourrait tomber sous le pic des démolisseurs dès le printemps prochain. Suivra la décontamination du site. La construction de la clinique et de l’aire de stationnement devrait s’échelonner sur près d’un an. L’ouverture est prévue en juin 2021 « au plus tard ».