Lac-Brome veut d'abord vérifier les impacts qu'aurait l'implantation d'un abattoir de porcs sur son territoire.

Un projet d'abattoir de porcs de 35 M$ à Lac-Brome

Un abattoir de porcs de 35 M$ pourrait voir le jour dans le secteur Bondville de Lac-Brome, a annoncé lundi la municipalité.
L'usine, qui serait installée à l'intersection des chemins Farimount et Mill, en secteur rural, embaucherait jusqu'à 70 travailleurs. Mais la Ville tient à faire plusieurs vérifications avant de donner le feu vert.
« Pour se réaliser, le projet devra clairement faire la preuve qu'il n'aura pas d'impacts négatifs pour l'environnement et la population du secteur, indique le maire Richard Burcombe. Je suis confiant qu'ensemble, nos spécialistes et ceux de l'entreprise sauront trouver des solutions adéquates aux questions que nous posons. »
Bien que le zonage le permette et que Lac-Brome juge le projet « très intéressant », elle souhaite examiner les besoins en eau de l'abattoir, quelles seront sa source d'approvisionnement et la capacité actuelle du réseau d'égout, le mode d'élimination des eaux usées ainsi que l'impact des activités sur la circulation routière et les rejets dans l'environnement.
« Le but, c'est de rassurer la population que le projet sera analysé afin que les installations municipales soient en mesure d'accueillir l'usine », dit le conseiller municipal Lee Patterson.
Partenariat
Ces analyses, qui seront réalisées en partenariat entre la Ville et des spécialistes externes, prendront « sûrement de 8 à 10 mois » avant d'être terminées, précise M. Patterson­. Advenant des résultats positifs, l'usine ne serait donc pas construite avant la fin de 2018. Les chercheurs d'emploi doivent donc prendre leur mal en patience.
M. Burcombe se réjouit que d'éventuels emplois puissent être créés dans sa municipalité éprouvée, notamment, par les sinistres survenus aux installations de Canards du Lac Brome, en 2016. Le nom des promoteurs n'a pas été dévoilé.