Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La candidature de Francis Provencher avait été soumise par ses pairs pour récompenser «une carrière exemplaire» ayant débuté en 1983 à la MRC de Nicolet-Yamaska, puis à la MRC de Rouville depuis 1989.
La candidature de Francis Provencher avait été soumise par ses pairs pour récompenser «une carrière exemplaire» ayant débuté en 1983 à la MRC de Nicolet-Yamaska, puis à la MRC de Rouville depuis 1989.

Un prix pour l’aménagiste Francis Provencher

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Les quatre décennies d’expérience et de passion de Francis Provencher ont été reconnues par ses pairs, lundi. En effet, le directeur à l’aménagement du territoire à la MRC de Rouville s’est vu remettre le quatrième Prix Louise-Audet, décerné par l’Association des aménagistes régionaux du Québec (AARQ).

Le Prix Louise-Audet vise à reconnaître l’excellence de la pratique des aménagistes régionaux selon les critères que sont le leadership, l’innovation et l’engagement. La candidature de M. Provencher avait été soumise par ses pairs pour récompenser «une carrière exemplaire» ayant débuté en 1983 à la MRC de Nicolet-Yamaska, puis à la MRC de Rouville depuis 1989.

On souligne d’ailleurs que le plus récent schéma d’aménagement et de développement qu’il a coordonné au sein de la municipalité régionale de comté «est une référence de souplesse offerte aux municipalités, d’intégration des concepts de saines habitudes de vie en milieu rural et d’adaptation aux changements climatiques.»

La sélection de Francis Provencher comme lauréat est le fruit de la concertation d’un jury à trois têtes composé de Linda Phaneuf, présidente de l’Association des directeurs généraux des MRC du Québec, de Josée Lévesque, Ph. D. en administration publique et de Mario Dion, aménagiste régional retraité.

M. Provencher a par ailleurs été administrateur au sein de l’AARQ de 1992 à 1995 et de 2015 à 2019. Durant ces deux mandats, il a eu l’occasion de s’impliquer dans la rédaction de mémoires de l’association et d’intervenir à titre de conférencier et de panéliste. Jumelées à son expérience, ces interventions ont fait de lui «une référence» dans son milieu, d’autant plus qu’il a été le mentor de nombreux jeunes aménagistes régionaux.

Le prix Louise Audet tient son nom de la fondatrice de l’AARQ et ancienne directrice générale de la MRC de Rimouski-Neigette qui y a œuvré pendant trente ans. Elle est à l’origine du dépôt des premiers schémas d’aménagement au Québec, de même que de la première politique d’accueil et d’intégration des immigrants, et de la première politique culturelle au Québec.