Marco Bernard tenant la Pyramide d’or.

Un prix international pour Productions Extrême

Le slogan de la compagnie granbyenne Productions Extrême est « Sortez du lot ! ». C’est exactement ce qu’elle a fait, lundi, lors de l’exposition 2020 de la Promotional Products Association International (PPAI) où elle a remporté une Pyramide d’or dans la catégorie « Technology Programs – Blogs/Podcasts/Digital News ».

Marco Bernard, l’un des associés de cette entreprise familiale spécialisée dans la fabrication et la distribution d’articles promotionnels et de vêtements corporatifs, était présent à Las Vegas pour recevoir la prestigieuse récompense.

« On avait déposé notre candidature en mai dernier, puis ça m’avait sorti de l’idée. Mais on a appris en novembre qu’on était finaliste dans notre catégorie, et on a su qu’on gagnait avant Noël », a rappelé M. Bernard.

Le prix remporté par Productions Extrême vient souligner l’excellence de la compagnie en matière de mise en marché numérique. Bien de son temps, elle n’hésite pas à utiliser les blogues, la baladodiffusion et l’information numérique pour mieux se positionner dans le marché et informer sa clientèle en matière de campagnes promotionnelles, par exemple.

Productions Extrême est en fait le premier distributeur canadien à offrir ce type de services en français. Son blogue, notamment, est en ligne depuis déjà 2013.

« On voulait se faire connaître. Dans notre domaine, c’est souvent le prix le plus bas qui l’emporte. Nous, on voulait se démarquer de la concurrence en donnant de l’information aux clients pour qu’ils prennent la meilleure décision possible », fait remarquer M. Bernard.

Lundi, tous les lauréats ont pris part à une entrevue vidéo dont des extraits seront présentés ce mercredi au public présent à l’exposition. Marco Bernard s’est d’ailleurs réjoui d’avoir eu l’occasion d’y présenter son entreprise principalement en français, dans un univers où l’anglais est roi.

Moderniser

Fort de cette récompense, il espère maintenant que son entreprise profitera de retombées positives au cours de l’année. Il espère surtout influencer les Professionnels en produits promotionnels du Canada (PPPC) à moderniser leurs pratiques, en informant davantage leurs clients.

« On peut se servir des nouvelles technologies pour promouvoir notre industrie. Et ça pourrait y attirer plus de jeunes », laisse-t-il entendre.

L’entrepreneur ne cache pas sa joie de voir sa compagnie rayonner ainsi à l’international. « C’est une grande fierté pour l’équipe et pour tout le monde. Il y a plusieurs employés — au moins sept ou huit — qui ont touché ou qui touchent toujours à la production de notre blogue. »

Productions Extrême emploie une trentaine de personnes. L’entreprise de la rue Robinson Sud est dans les affaires depuis 1956.