Retraité, André Guay souhaite placer ses concitoyens au coeur de ses actions.

Un premier candidat à la mairie de Rougemont

Un premier candidat se pointe à la succession du maire de Rougemont, Alain Brière. André Guay a récemment annoncé sa candidature.
Pour M. Guay, établi au village depuis 2001 en compagnie de son épouse, l'implication politique est un service public au même titre que sa carrière d'officier-pilote au sein des Forces armées canadiennes, au cours de laquelle il a participé à plusieurs missions, notamment à Port-au-Prince et en ex-Yougoslavie­. Parmi ses autres faits d'armes, il a assuré le transport par hélicoptère de la reine Élisabeth­ II et de son époux, le prince Philip, en plus d'avoir chapeauté plusieurs opérations de recherche et de sauvetage aux commandes d'un hélicoptère-ambulance.
Maintenant à la retraite, le Rougemontois souhaite mettre son expertise au service de ses voisins. « Il y a quelque chose de noble et de valorisant à servir mes concitoyens, note celui qui se dit très motivé par son éventuel engagement politique. J'ai servi mon pays pendant 30 années en uniforme : je veux maintenant m'impliquer et participer à la prise de décisions dans ma municipalité. »
Disponibilité et transparence résument sa philosophie, qui placera le citoyen au coeur de ses actions en tant qu'élu. « La population de Rougemont sera mon patron et je devrai mériter la confiance que les gens vont placer en moi le 5 novembre. Si je suis élu, je commence à travailler dès le lendemain ! » lance M. Guay, soulignant que sa campagne de porte-à-porte a reçu jusqu'à présent un accueil chaleureux.
Et pourquoi la mairie plutôt qu'un poste de conseiller ? « Je veux diriger une équipe, répond le candidat. Dans les Forces canadiennes, on est formés à devenir des chefs, des leaders. J'ai dirigé des équipes et j'y suis habitué. Je sais comment ça fonctionne. »
Rigueur
Si les citoyens constituent sa principale priorité, la rigueur dans la gouverne de l'administration municipale, une gestion budgétaire responsable et une organisation du travail efficace formeront la signature du candidat âgé de 62 ans, qui souhaite être de tous les événements ayant lieu au village. 
S'il a plusieurs idées en tête, le candidat dit attendre son élection et prendre connaissance des dossiers en cours avant d'annoncer quelque projet que ce soit. « Il faudra d'abord, à chaque fois, s'assurer que ça rentre dans notre budget et que c'est viable comme idée », précise le citoyen.
Une chose est sûre, les initiatives de M. Guay seront centrées sur le bien-être et la santé de la population, la promotion de l'économie locale et du tourisme, dit-il, et seront financièrement raisonnables. « Au final, c'est l'argent des contribuables, des citoyens, affirme-t-il. M. Brière laisse la municipalité en bonne santé financière, et je compte poursuivre sur cette voie. »
S'il se lance dans la course électorale, c'est évidemment pour la gagner, précise André Guay. « Si je suis élu, je sais que je serai capable de faire une maususse de bonne job ! » lance-t-il avec aplomb.