Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Dans le cadre de sa deuxième phase, le programme financera entre autres la réalisation d’un projet collaboratif impliquant les Centres d’action bénévole de Cowansville, de Farnham et de Bedford ainsi que le Centre Marguerite Dubois qui consistera à récupérer les récoltes en surplus auprès des fermes maraîchères, mais aussi les denrées périssables invendues des épiciers et des restaurateurs de la région afin de les transformer, de les congeler et de les redistribuer à la population.
Dans le cadre de sa deuxième phase, le programme financera entre autres la réalisation d’un projet collaboratif impliquant les Centres d’action bénévole de Cowansville, de Farnham et de Bedford ainsi que le Centre Marguerite Dubois qui consistera à récupérer les récoltes en surplus auprès des fermes maraîchères, mais aussi les denrées périssables invendues des épiciers et des restaurateurs de la région afin de les transformer, de les congeler et de les redistribuer à la population.

Un peu d’air pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans Brome-Missisquoi

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Grâce au Fonds des infrastructures alimentaires locales, cinq organismes de Brome-Missisquoi se partageront la somme de 242 016 $ pour mettre sur pied des initiatives visant à lutter contre l’insécurité alimentaire dans la région, a annoncé la députée fédérale de l’endroit, Lyne Bessette.

« Quelle fierté de voir des organismes de Brome-Missisquoi se serrer les coudes pour développer des projets qui permettront aux gens souffrant d’insécurité alimentaire de se nourrir sainement en plus d’éviter le gaspillage alimentaire. Je tiens à souligner le travail des bénévoles qui s’impliquent pour cette mission tellement importante ! » a déclaré l’élue dans un communiqué.

Dans le cadre de sa deuxième phase, le programme financera entre autres la réalisation d’un projet collaboratif impliquant les centres d’action bénévole de Cowansville, de Farnham et de Bedford ainsi que le Centre Marguerite Dubois qui consistera à récupérer les récoltes en surplus auprès des fermes maraîchères, mais aussi les denrées périssables invendues des épiciers et des restaurateurs de la région afin de les transformer, de les congeler et de les redistribuer à la population.

« La présente subvention améliorera les infrastructures alimentaires de notre communauté et des cinq pôles de Brome-Missisquoi par l’achat de nouveaux équipements afin d’augmenter notre capacité à réaliser la transformation des surplus provenant des maraîchers et des épiciers et à augmenter nos capacités entreposages pour la congélation. Cela permettra d’assurer une distribution constante et à l’année d’aliments sains et nutritifs incluant un apport important en légumes et fruits qui n’est actuellement pas possible d’assurer à l’année et l’accès à des aliments sains et nutritifs pour les populations à risque », a indiqué Jean Valiquette, directeur général du Centre d’action bénévole de Farnham.

Un financement utile

« Nous sommes très reconnaissants que ce financement nous soit accordé pour continuer de venir en aide des personnes vulnérables et nous permettre ainsi de poursuivre davantage notre soutien à la communauté », a souligné la directrice générale de l’organisme, Nathalia Guerrero Vélez.

Au CAB de Cowansville, une nouvelle cuisine sera aménagée pour que les bénévoles puissent transformer et redistribuer les denrées à travers la banque alimentaire.

De son côté, le Centre d’action bénévole de Sutton utilisera sa part de l’enveloppe pour aménager une nouvelle cuisine communautaire dotée d’un espace d’entreposage, de même qu’un jardin communautaire dont les fruits serviront à nourrir les citoyens.

Selon la directrice du centre, Janna Hubacek, « ce soutien aidera le CAB Sutton à aménager des infrastructures alimentaires dans notre nouvelle Maison des générations. Un lieu communautaire qui mise sur le pouvoir rassembleur de la nourriture pour permettre à plus de personnes de manger, de cuisiner et de faire pousser des aliments sains ensemble ».

Enfin, le Centre de bénévolat Mieux-Être, un organisme de Lac-Brome, utilisera le financement demandé pour l’achat d’appareils électroménagers et pour la rénovation de la cuisine communautaire.

En plus du Fonds des infrastructures alimentaires locales, le gouvernement du Canada investit 200 millions de dollars dans le cadre du Fonds d’urgence pour la sécurité alimentaire afin de soutenir les organisations nationales et régionales qui aident des banques alimentaires et des organismes alimentaires locaux à travers le Canada pour atteindre les personnes en situation d’insécurité alimentaire.

En parallèle, le gouvernement a aussi lancé le Programme de récupération d’aliments excédentaires, assorti d’une enveloppe de 50 millions de dollars, dont l’objectif est de favoriser la redistribution des aliments non consommés vers les populations plus défavorisées.