L'entreprise familiale de Robert Perras, Argouseraie Quénébro, a accueilli la 4e édition de la journée de l'argousier, hier, à Roxton Pond.
L'entreprise familiale de Robert Perras, Argouseraie Quénébro, a accueilli la 4e édition de la journée de l'argousier, hier, à Roxton Pond.

Un petit fruit qui gagne à être connu

Chaque année, l'Association des producteurs d'argousier du Québec (APAQ) organise une journée champêtre afin de populariser l'argousier, en plus de permettre aux gens de visiter une argouseraie. Pour la 4e édition, c'est Robert Perras et sa famille, de Roxton Pond, qui avaient l'honneur d'accueillir l'évènement. La journée se veut également une belle occasion pour les producteurs d'échanger et de découvrir de nouveaux produits à base d'argousier. Jus, thé, sauce et gâteaux comptaient parmi les dégustations.
L'entreprise familiale de M. Perras, Argouseraie Quénébro, possède actuellement plus de 3000 plants d'argousiers et produit principalement du thé. Elle compte cependant prendre de l'expansion au cours des prochaines années: «L'objectif est d'atteindre 10 000 plants en 2013 et 33 000 pour l'année 2015», expliquait Mme Véronique Le Hégarat, la femme de M. Perras.
L'APAQ, fondée en 2001, tente de développer une industrie québécoise compétitive avec le reste du monde, tout en faisant la promotion de la recherche et du développement de cette industrie.
Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec cette plante, on la retrouve principalement sur le continent européen, dans certains pays comme la Finlande, la Pologne et la Lettonie. Il s'agit en fait d'un arbuste d'une hauteur qui varie entre 2 et 4 mètres, dont les fruits, de petites baies orangées, sont parmi les plus nutritifs et vitaminés. À titre de comparaison, leur concentration en vitamine C est 30 fois supérieure à celle d'une orange.
Il est cependant difficile de faire pousser cette plante et ses fruits sont plutôt ardus à cueillir en raison de longues épines.