Au moins un amateur de pêche blanche s’est aventuré sur la mince glace du lac Boivin, mardi, malgré la chaleur du mercure et le soleil qui faisait fondre glace et neige.

Un pêcheur sur glace s’aventure sur le lac Boivin

Au moins un amateur de pêche blanche s’est aventuré sur la mince glace du lac Boivin, mardi, malgré la chaleur du mercure et le soleil qui faisait fondre glace et neige.

Aucun appel de secours n’a été fait à ce sujet aux services d’urgences, mais l’Unité de sauvetage Haute-Yamaska recommande de se tenir loin de la glace en raison des redoux des dernières semaines. 

« Personnellement, je n’irais pas, commente le président de l’USHY, Daniel Caron. À ce temps-ci de l’année, il court des risques. Même mon confrère, amateur de pêche sur glace, n’est presque pas allé sur le lac cet hiver parce que c’était trop à risque. » 

Selon lui, l’épaisseur de la glace varie beaucoup sur le lac Boivin. « Avec l’hiver qu’on a eu, je sais que la glace n’est pas sécuritaire du tout. Je suis un amateur de plein air et je me tiens loin de la glace. »