L’ancien presbytère sera bientôt démoli.

Un pavillon au lieu du presbytère à Roxton Pond

L’ancien presbytère de la paroisse Sainte-Pudentienne de Roxton Pond sera démoli pour faire place à un pavillon extérieur à vocation socio-économique et communautaire.

Selon le maire de la municipalité, Pierre Fontaine, l’endroit n’a plus son statut de presbytère « depuis une quinzaine d’années », mais il a abrité quelques organismes au fil des ans.

Inoccupé depuis que le comptoir familial Aux petites trouvailles a déménagé ses pénates dans la salle des loisirs, le bâtiment ne paye pas de mine. Son revêtement extérieur, entre autres, a subi les assauts du temps, sans être restauré.

Bien qu’il ait une valeur sentimentale pour certains, son intérêt architectural ne mérite pas de le conserver, laisse d’ailleurs entendre M. Fontaine. « Le rénover aurait coûté aussi cher que de construire un nouvel édifice. »

Les élus ont donc convenu que la bâtisse serait rasée. Sur l’espace libéré, le conseil prévoit y ériger un pavillon rectangulaire ouvert sur l’extérieur, où il serait possible d’organiser une panoplie d’activités plusieurs mois par année. « C’est vraiment un projet communautaire. Les organismes de la municipalité sont intéressés à s’en servir pour faire plein de choses », dit-il.

Roxton Pond pourrait s'inspirer de la gloriette du parc de la Mairie de Shefford.

Il mentionne notamment la possibilité d’y tenir un marché public, des spectacles en plein air et même des classes extérieures pour les élèves de l’école primaire, située à deux pas du site.

Pour donner une idée de ce à quoi pourrait ressembler ce pavillon, Pierre Fontaine cite en exemple la gloriette qui occupe le parc de la Mairie à Shefford.

« Ça pourrait ressembler à cela. Mais il pourrait y avoir un mur amovible », dit-il, en précisant qu’un bloc sanitaire sera jouxté à la structure.

Incluant l’étape de la démolition, le projet est estimé à environ 140 000 $. La Ville peut cependant compter sur un octroi de 60 000 $ provenant du Fonds de développement des communautés de la MRC de la Haute-Yamaska.

Interrogé sur l’échéancier du projet, M. Fontaine assure que l’avis de démolition devrait être publié bientôt. Il a d’abord fallu procéder à des tests d’amiante, note-t-il.

Ce dernier s’attend à ce que le pavillon soit accessible au public à compter de l’automne prochain.