Le passage des piétons sera sécurisé à l'intersection de la rue Saint-Hubert et du boulevard David-Bouchard, à Granby, a confirmé une porte-parole du MTQ.

Un passage piétonnier plus sécuritaire

Jugé dangereux par plusieurs, le passage des piétons à l'intersection de la rue Saint-Hubert et du boulevard David-Bouchard, à Granby, sera sécurisé, a confirmé une porte-parole du ministère des Transports.
Cette décision a été prise à la lumière des résultats d'une étude menée l'été dernier. « L'étude est fraîchement terminée du mois de février. Il en ressort qu'il faut améliorer l'intersection, même si l'étude révèle que l'intersection elle-même n'est pas problématique. Mais en analysant les accidents qui sont survenus, on s'est rendu compte qu'il faudrait sécuriser davantage le passage des piétons », a expliqué Nomba Daniel, du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports. 
À l'heure actuelle, les piétons ne jouissent pas d'un feu pour piétons protégé à cette intersection. Selon Mme Daniel, des modifications devraient y être apportées « à court ou moyen terme ». Quelles seront-elles ? Plusieurs options sont envisagées, affirme Nomba Daniel. 
Le ministère et les représentants de la Ville devront se concerter dans un premier temps sur la solution à privilégier, fait valoir la porte-parole. Aucun estimé budgétaire n'est ainsi avancé, car celui-ci dépendra de l'option mise de l'avant.
Pas nouveau 
Cela fait quelques années que la dangerosité de cette intersection est dénoncée par la Ville et par des citoyens. Le printemps dernier, un Granbyen, Gaston Patenaude, a fait une sortie médiatique à ce sujet. Il avait été témoin un peu plus tôt d'un groupe de jeunes filles prises au milieu de la chaussée, parmi les voitures, même si le feu pour piétons indiquait qu'elles avaient encore 17 secondes pour traverser. 
Il a rapporté cet événement au ministère des Transports et a fait des représentations à la Ville de Granby. « Je trouve que ce n'est pas normal. Quand les gens pèsent sur le bouton, ils ont un sentiment de sécurité. Mais ce n'est pas sécuritaire du tout », a déploré M. Patenaude. 
Si le feu pour piétons était protégé, tous les feux pour les automobilistes resteraient au rouge, lorsqu'il est en fonction. Mais actuellement, même si le feu pour piétons a été actionné, la lumière tourne au vert. Voitures et piétons se retrouvent ainsi sur la chaussée. La situation est particulièrement problématique l'été, alors que plusieurs visiteurs du Zoo de Granby traversent à cet endroit.  
Plus tôt possible
Selon le directeur général de la Ville de Granby, Michel Pinault, l'administration municipale n'a pas encore reçu les résultats de l'étude du ministère. « Mais on se réjouit que l'étude soit concluante. Nous, ça fait déjà quand même un certain temps qu'on croit qu'il y a une question de sécurité à adresser là. On souhaite que le ministère puisse réaliser ces travaux-là le plus rapidement possible », a commenté M. Pinault.
Ce dernier affirme que la Ville est prête à faire sa part. « Si on doit intervenir, par quelques moyens que ce soit, pour aider dans la réalisation de ces travaux-là, si on doit réaliser des travaux parce qu'on est dans notre emprise, c'est évident qu'on va regarder ça très attentivement pour sécuriser l'endroit », relève le DG de la Ville.
Il restera toutefois à voir quelle solution sera mise de l'avant. L'an dernier, le maire Pascal Bonin avait avancé que la mise en place d'un feu pour piétons protégé ne serait pas forcément la meilleure option, car il ajouterait à la congestion l'été, alors que la circulation est déjà très importante en période de haute saison touristique au Zoo.   ­