La chaussée du segment du boulevard Leclerc Est, situé entre les rues Iberville et Saint-Michel, sera refaite à neuf. Une piste cyclable sera aussi ajoutée de chaque côté de la rue.
La chaussée du segment du boulevard Leclerc Est, situé entre les rues Iberville et Saint-Michel, sera refaite à neuf. Une piste cyclable sera aussi ajoutée de chaque côté de la rue.

Un pas vers la mobilité active sur le boulevard Leclerc Est

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
C’est devenu une habitude: la Ville de Granby profitera des travaux de réfection de chaussée qu’elle a à faire pour ajouter un segment de piste cyclable. Cette fois-ci, c’est sur une portion du boulevard Leclerc Est que cette opération sera réalisée.

Un appel d’offres a récemment été lancé pour la réalisation de ce projet. Les entrepreneurs ont jusqu’au 28 mai pour déposer leur soumission.

La zone visée débute à proximité de la fontaine du boulevard Leclerc Est, soit à partir de la rue Iberville. Elle s’étire sur une distance d’environ 550 mètres jusqu’à la rue Saint-Michel, précise le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire à la Ville, Benoit Carbonneau.

Ce faisant, l’allure du boulevard sera appelée à changer sur cette portion. Les trottoirs demeureront en place. Mais une piste cyclable unidirectionnelle sera aménagée de chaque côté de la rue. Elle sera séparée de la chaussée par une bordure de béton.

«La piste sera construite à l’intérieur des voies existantes. Avec la largeur qu’il y a présentement, on est aussi capables de conserver les stationnements de chaque côté. Il n’y a pas de modification de ce côté-là. Il va y avoir le trottoir, la piste cyclable, le stationnement, les voies de circulation et le terre-plein», précise Benoit Carbonneau.

Celui-ci souligne qu’un marquage sera réalisé pour le stationnement en bordure. «Ça [la rue] va avoir l’air un peu moins large, mais on garde les largeurs standards de voies de circulation», dit-il.

Réseau

À court terme, ce segment de piste cyclable permettra de rejoindre le parc Terry-Fox. À plus long terme, il est prévu, au gré des travaux de réfection à réaliser, de prolonger le réseau cyclable du boulevard Leclerc vers l’ouest, soit vers la rue Saint-Hubert, fait valoir le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire.

Des travaux similaires ont été réalisés l’automne dernier dans la rue Saint-Michel, entre les rues Barr et Allan. Pour l’heure, ce court tronçon n’est toutefois relié à aucune autre piste. Même chose pour les travaux de réfection de la rue Saint-Hubert, dont la première phase (du boulevard David-Bouchard à la rue du Mont-Royal) a été réalisée l’an dernier et la deuxième phase (de la rue Mont-Royal au 11e rang) devrait être lancée cette année. À terme, un réseau de mobilité active sera déployé dans l’ensemble de la ville.

Six semaines

L’échéancier de la réalisation du projet du boulevard Leclerc Est n’est pas encore connu. L’entrepreneur qui obtiendra le contrat pourra décider à quel moment le chantier démarrera. La Ville veut toutefois que tout soit complété avant le 30 octobre. «L’entrepreneur aura à nous fournir un calendrier des travaux. La durée est estimée à six semaines. On demande que ça soit des semaines consécutives pour éviter que le chantier arrête et recommence», précise M. Carbonneau.

Selon lui, ces travaux représentent le principal élément du projet de réfection de chaussée inscrit au programme triennal d’immobilisations 2020. Une enveloppe de 1,5 million $ a été prévue, mais, à eux seuls, les travaux du boulevard Leclerc Est sont estimés à 1,2 million $.

En plus de l’ajout de la piste cyclable, la chaussée existante sera ainsi pulvérisée et deux couches d’asphalte seront appliquées, explique le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire.

Ce segment, où la chaussée est plus dégradée et les réparations de nids-de-poule plus fréquentes, a été inscrit parmi les priorités, lors de l’inspection des rues, souligne Benoit Carbonneau.