Un ours noir a été aperçu à Frelighsburg, près de Dunham, récemment.

Un ours aperçu à Frelighsburg

Un ou des ours noirs ont été aperçus à Frelighsburg dans les derniers jours. L’un d’eux se trouvait sur le terrain arrière d’une maison située entre les chemins du Pinacle et du Lac Selby, près de Dunham.

Interpellé par La Voix de l’Est, Nicolas Bégin, porte-parole du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, rappelle quelques mesures préventives pour éviter la visite d’un ours noir chez soi.

« Tout d’abord, il ne faut jamais nourrir un ours, que ce soit intentionnellement ou non. Il faut entreposer les ordures hors de la portée des ours et nettoyer les équipements extérieurs, comme les grilles de cuisson du barbecue et la poubelle afin d’éliminer les odeurs qui peuvent attirer les ours. »

Ces trois mesures préventives ne sont pas des solutions miracles, tient-il à préciser, mais peuvent aider à diminuer les risques de croiser un ours dans sa cour.

« La rencontre peut être impressionnante, même s’il faut se rappeler qu’il attaque très rarement l’homme. »

Certaines consignes de sécurité méritent d’être rappelées chaque année.

« Premièrement, ne pas s’approcher de l’ours et encore moins des oursons, le cas échéant. Si on voit un ours, certains vont avoir le réflexe de crier, mais on recommande de ne pas faire ça et de ne pas faire de mouvement brusque, indique M. Bégin. Au contraire, il est préférable de parler doucement tout en se retirant tranquillement, en attendant que l’ours s’en aille, ou pour prendre un autre chemin. »

Grimper dans un arbre et faire le mort sont des choses qu’il faut éviter à tout prix.

Si malgré tout l’ours s’avance, la personne peut agiter les bras au-dessus de la tête et parler plus fort pour se faire plus imposante, ainsi que tenter d’impressionner l’animal avec un bâton ou en frappant sur des arbres ou au sol.

De plus, M. Bégin évoque que, si un ours se dresse sur ses pattes arrière, c’est qu’il cherche à identifier une odeur ou une source de bruit, et non à attaquer.

Si l’ours représente des problèmes de sécurité publique en se montrant agressif, il est recommandé de communiquer avec la ligne SOS Braconnage, qui est une ligne disponible 24 heures par jour, 7 jours sur 7.

« Elle sert à dénoncer des actes de braconnage, mais aussi à joindre un agent de protection de la faune. » Le numéro est le 1 800 463-2191.

Il ne nous a pas été possible de rejoindre les témoins de la présence de l’ours.