Les organisateurs de la Fête des mascottes ont annoncé la découverte d’un œuf de mascotte.

Un oeuf de mascotte!

Les fouilles archéologiques à proximité de l’église Notre-Dame ont permis une découverte extraordinaire à Granby. Les organisateurs de la Fête des mascottes ont annoncé la découverte d’un œuf de mascotte, marquant par le fait même le lancement de la 33e édition de la fête annuelle.

Pour marquer le coup, les organisateurs de la fête ont inventé une histoire rocambolesque qui servira de préambule du concept de la nouvelle mouture de l’événement estival.

« Il y a un an jour pour jour, des fouilles archéologiques ont été commencées sur le site. Comme vous le savez, un reste de cimetière a été retrouvé, mais pas que ça, explique la coordonnatrice de Commerce Tourisme Granby, Jennfier Martin qui jouait les conteuses pour l’occasion. On a mis un scientifique sur le cas, il fallait absolument pousser les recherches. »

Laboratoire de recherches
Les recherches en question, menées par le responsable du laboratoire de recherche des toutous des Amériques, Amadeus Chgil (interprété par le comédien Martin Larocque), ont permis la découverte d’un objet rouge et poilu: un œuf de mascotte.

« Il n’y a jamais eu d’autres découvertes de la sorte. On a appelé toutes les universités et on est véritablement les seuls ! » précise l’expert en toutous.

Selon ses explications, les mascottes seraient apparues au moment de la disparition des dinosaures, il y a 65 millions d’années. Elles seraient d’abord apparues au Mexique avant de rebondir à Granby.

« Ici, c’est un terreau vraiment fertile, beaucoup plus qu’on le croit. »

Les quelques enfants présents lors du dévoilement jeudi soir, à quelques pas de l’église Notre-Dame, écoutaient bouche bée les explications a priori crédibles du scientifique.

Le professeur Chgil a fait de son mieux pour répondre aux questions des petits curieux, mais de nombreuses zones d’ombre demeurent.

« On ne sait pas encore combien d’œufs pond une mascotte ou combien de temps ils doivent être couverts ».

« Tout ce qu’on sait, c’est qu’ils ne s’en tiennent pas à un seul », laissant ainsi entendre que d’autres découvertes pourraient avoir lieu durant la semaine de la fête.

Sans hésitation, les élus municipaux sont volontiers embarqués dans l’historiette.

« On réfléchit présentement à l’instauration de mesures d’urgence. Possiblement que la semaine prochaine, la température pourrait favoriser l’éclosion des œufs, c’est pour ça que la rue principale sera fermée », raconte la conseillère Julie Bourdon qui était présente jeudi soir en tant que mairesse suppléante.

Passage de flambeau
Au-delà de cette découverte hors de l’ordinaire, il s’agissait de marquer le coup avec l’arrivée de nouveaux organisateurs à la barre du populaire événement.

Après avoir été organisée pendant de nombreuses années par l’agence Lion, la fête sera maintenant sous la garde de La Grande gourmandise pour les prochaines années.

« Vous comprendrez que dans un tel contexte, mon équipe n’avait pas les coudées franches pour tout changer, il fallait quand même respecter les recherches. C’est du jamais vu, du bonheur en poils ! » lance Maxime Lefebvre, cofondateur de l’entreprise.

Le directeur général de Commerce Tourisme Granby Sylvain Gervais a lui aussi glissé quelques mots sur ce passage de flambeau.

« Ce virage-là, on a voulu le prendre parce qu’après 33 ans, ça aurait été trop facile de seulement se dire copier-coller. Un moment donné faut brasser la cabane, aller ailleurs et innover. C’est ce qui commence cette année et ça va continuer les prochaines années. »

« On s’est donné comme objectif d’inviter la population de Granby de venir s’accaparer cet univers qu’on a voulu le plus ludique possible, à s’approprier le langage mascotte. Ils devront malheureusement côtoyer beaucoup de chercheurs », ajoute M. Lefebvre.

Programmation
La 33e Fête des mascottes et la vente-trottoir sur la rue Principale auront lieu du 18 au 22 juillet. Les mascottes seront évidemment à l’honneur tout au long de l’événement, mais également la musique avec notamment deux concerts de l’harmoniciste Carl Tremblay le 18 et 20 juillet.