L'obus aurait passé près de trente ans sur place, après que le propriétaire de la résidence l'eut ramené du haut de la montagne.

Un obus découvert à Shefford

Un obus a été découvert lundi matin dans la cour d'une résidence de la rue Langelier, à Shefford. Il est désormais en la possession des Forces armées canadiennes.
Un appel a été logé à la Sûreté du Québec peu après 10 h, lundi matin, a confirmé la sergente Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole du corps policier provincial. «Quelqu'un nous a indiqué avoir retrouvé un objet s'apparentant à un obus sur un terrain privé», a-t-elle fait savoir, ne pouvant confirmer la nature de l'objet en question.
En fin d'avant-midi, la porte-parole a toutefois indiqué que le dossier avait été transféré à l'armée, qui détient une meilleure expertise dans le domaine. «La procédure est qu'on procède à une première vérification, et on envoie des photos à l'armée, explique Mme Bilodeau. S'ils jugent qu'il y a matière à enquêter davantage, ce sont leurs experts qui vont se rendre sur place pour examiner l'objet et sécuriser les lieux.»
Des représentants des forces armées se sont en effet déplacés en après-midi. Arrivés vers 14 h 30 au domicile en question à bord d'une camionnette, les militaires ne sont restés que quelques minutes, le temps de s'assurer que l'objet n'était pas dangereux et de le rapporter. L'opération s'est faite en toute discrétion et aucun périmètre de sécurité n'a été nécessaire.
Selon toute vraisemblance, il s'agit d'un obus de 155 mm à longue portée, un type de bombe qui doit être lancé par un canon.
L'obus aurait passé plus d'une trentaine d'années sur place, après que le propriétaire de la résidence l'eut ramené du haut de la montagne, nous a confié sa fille, qui se trouvait sur place lundi.