Le nouveau skatepark sera en béton et de type « piscine » et aménagé, comme le premier, à proximité de l'école secondaire l'Envolée.

Un nouveau skatepark verra le jour près de l'Envolée

Les amateurs de planche à roulettes pourront bientôt profiter d'un autre endroit où exercer leurs prouesses, et à la californienne s'il vous plaît.
Granby investit 150 000 $ dans l'aménagement d'un nouveau skatepark qui sera situé non loin de l'ancien, rue Saint-Urbain, mais de l'autre côté de l'école secondaire l'Envolée. La structure sera cette fois-ci en béton et de type « piscine », un modèle originaire de l'« État doré ».
À l'origine de ce projet, le maire Pascal Bonin - lui-même ex-skateur - estime qu'il s'est fait peu de choses pour les jeunes, récemment, dans la municipalité. « Ils n'ont pas été gâtés, indique-t-il. Leur qualité de vie, c'est aussi ce genre d'installation là. J'y tenais et je suis convaincu qu'il sera très utilisé, comme le skatepark actuel qui est le même depuis longtemps. On maximise les infrastructures. »
Grâce à un type d'entente que M. Bonin espère récurrent, la commission scolaire du Val-des-Cerfs cède à la Ville une portion de terrain à proximité de l'école secondaire l'Envolée, qui offre un programme de rouli-roulant. Granby se charge de la construction.
Le contrat a été accordé à l'entreprise TRD Skatepark de Fossambault-sur-le-lac, près de Québec, pour une livraison d'ici la fin de l'été 2017. Granby pourra s'enorgueillir d'une installation de loisirs rare au Québec, dit le maire. « Y'en a pas beaucoup des comme ça. Ce sera aussi un lieu de rassemblement pour les jeunes. »
Délinquance
Il dit ne pas croire que le nouveau skatepark augmentera la vente de drogue et la délinquance dans ce secteur, une accusation souvent entendue pour ce type d'endroit.
« Je refuse cette allégation-là, dit Pascal Bonin. Moi, je fais confiance aux jeunes. On vit dans notre époque. Non, les jeunes ne sont pas parfaits, mais c'est pas pour ça qu'on devrait s'empêcher de faire (un nouveau skatepark). Ce sera un point de rassemblement pour les jeunes, point. Il faut les laisser vivre ! »
Le maire de Granby insiste que 2017 sera « une année phare pour la jeunesse », avec aussi une initiative du Comité jeunesse qu'il ne peut encore dévoiler. « Le conseil veut se rapprocher des jeunes et c'est pas toujours facile, dit-il. Mais avec ce genre de projet, on ne se trompe pas. »
Il n'écarte pas la venue « un jour » d'un skatepark recouvert, mais la priorité pour la prochaine infrastructure d'envergure reste une nouvelle piscine.