Ruan Bouchard, Sophie-Audrey Raymond et Sylvain Bouchard offrent une cure de jeunesse au marché La Paysanne, qui deviendra Le Marché de la montagne.

Un nouveau rendez-vous des saveurs

Question de mettre en valeur les délices du village, des entrepreneurs de Saint-Paul-d’Abbotsford offrent actuellement une cure de jeunesse au marché La Paysanne, qui renaîtra sous le nom de Le Marché de la montagne.

La Paysanne, qui se trouve à l’entrée du village depuis des années, était à vendre depuis un moment. Ruan Bouchard et Sophie-Audrey Raymond caressaient depuis quelque temps le désir de relancer l’endroit en lui donnant une vocation plus rassembleuse. « Il n’y a pas de grand marché à Saint-Paul, souligne Mme Raymond. On a envie de le racheter et de le remettre sur pied pour en faire une vitrine pour les produits locaux. »

Ils se sont finalement lancés il y a quelque temps en acquérant tout récemment le commerce de 1400 pieds carrés situé à quelques pas à peine de Holbec, l’entreprise que possédait déjà M. Bouchard. La prise de possession de l’endroit localisé au pied du mont Yamaska a eu lieu il y a tout juste deux semaines.

Produits locaux à l’honneur
Les produits locaux seront à l’honneur dans ce nouveau marché, alors qu’on y retrouvera les pommes des Vergers Papineau, étant donné que les Bouchard sont aussi pomiculteurs de père en fils. M. Bouchard étant aussi acériculteur, les produits de son érablière Maple Passion Érable se retrouveront aussi sur les tablettes du commerce, où l’on vendra aussi des vins et des produits transformés dans la région ainsi que des produits maison cuisinés sur place. Pâtés à la viande ou au poulet, terrines, salsas, cretons et tartes; le tout sera préparé à partir des aliments d’ici par un ancien cuisinier du Cirque du Soleil, annonce-t-on.

Un partenariat avec la Savonnerie des Dilligences mènera par ailleurs à la création d’un savon aux pommes exclusif au marché.

Le Marché de la montagne vendra aussi des « œufs de poules heureuses », une fois qu’un poulailler sera construit.

Comme beaucoup de travailleurs saisonniers s’établissent à Saint-Paul et dans la région durant l’été, le commerce comprendra également une section latine, qui permettra aux agriculteurs hispanophones de retrouver le goût de chez eux.

Autant l’intérieur que l’extérieur du bâtiment seront rafraîchis pour refléter le renouveau de l’endroit. « C’est beaucoup d’organisation et de rénovations, mais c’est un projet qui nous emballe », de dire Mme Raymond.

Le tout représente un investissement de 700 000 $, uniquement pour cette année, indique Ruan Bouchard. L’entreprise a pu bénéficier du soutien de la Financière agricole du Canada.

Cela dit, les entrepreneurs voient grand. D’autres volets de cet ambitieux projet, qu’il n’est pas possible de révéler pour le moment, se grefferont au commerce qui, ses propriétaires l’espèrent, deviendra un arrêt incontournable de Saint-Paul-d’Abbotsford.

Journée portes ouvertes
La grande ouverture du Marché de la montagne aura lieu le 4 mai prochain.

Une inauguration officielle, où il sera possible de déguster plusieurs produits, sera tenue le 16 juin prochain. Les enfants y trouveront aussi leur compte, puisque des activités de maquillage, jeux gonflables et tours de poney sont prévues pour animer la journée. Les recettes de ces activités, de même que de la vente de pop corn, de hot dog et de jus, seront remises à l’école internationale Micheline-Brodeur.

Le marché sera ouvert à longueur d’année, promettent ses propriétaires, qui élaboreront un horaire d’hiver pour permettre à la clientèle de fréquenter l’endroit douze mois par année.